Alarme de maison et Video Surveillance

Mon Panier (0)

 x 

Votre panier est vide.

Total 0,00 €

alarme sans fil

  • Alarme Maison Prix

    Alarme Maison Prix ou alarme pas cher

    Voila les 3 mots clés qui si l'on écoute nos clients reviennent assez souvent de manière récurrente : Alarme Maison Prix.

    Réponde à ces interrogations n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car la problématique de l'alarme pour une maison ne se réduit pas à une notion de prix. Même avec un prix extrêmement élevé, vous n'aurez pas la garantie d'une alarme maison efficace.

    Le prix de votre Alarme Maison dépendra tout d'abord de la base de la centrale d'alarme que vous allez choisir, et la base de la centrale que vous allez choisir dépendra de vos besoins, et de votre budget. Alors pour vous aider à choisir votre alarme maison au bon prix, voici les bases de choix que nous proposons en tant que spécialistes de l'alarme maison.

     

    Précision sur nos packs de base : Tous les packs de base sont fournis avec le minimum vital : le panneau de la centrale, un détecteur d'ouverture, un contacteur d'ouverture, 2 télécommandes, la notice. Et tous nos packs sont évolutifs et peuvent ensuite accueillir plusieurs autres accessoires.

    Une Question ?

    une question pour notre hot line? Nos spécialistes sont à votre disposition via le Chat en ligne et/ou le téléphone (01 60 78 94 30 - coût d'un appel local),
    du Lundi au Vendredi, de 9h à 12 et 14h à 17h30,
    pour répondre à toutes vos questions.
    Contactez nous également par email, on consulte très souvent nos boîtes mails !

     

    Le Prix des Alarmes Maison

    Les Alarmes RTC / ADSL 6 Zones

    Alarmes maison à prix super réduit. Prix du Kit de base de l'alarme à moins de 100 Euros. L'alarme est donnée via une ligne téléphonique classique (ou via la ligne téléphonique de votre box adsl, mais attention, certaines boxs ne sont pas compatibles). Une alarme robuste, qui a fait ses preuves, peut être pas le top de l'ergonomie utilisateur, mais une fois en place, extrêmement fiable. "6 zones" car on peut paramétrer 6 zones différentes, et associer dans chaque zone jusqu'à 8 accessoires différents. Un excellent compromis Qualité/Prix. Un bémol sur les piles des accessoires. En fonction de l'utilisation des accessoires, le changement des piles peut devenir fréquent.

    Les Alarmes sans fil RTC / ADSL 32 Zones

    Une évolution des alarmes 6 zones. L'ergonomie a été un peu revue, et le prix de l'alarme maison démarre tout juste au dessus de 100 Euro. Son plus grand nombre de zones lui permet de fournir une information plus précise en cas d'intrusion. On reste sur une technologie sans fil à piles, dont le coût de remplacement peut devenir un handicap. Ce type d'alarmes nécessite toujours une ligne téléphonique classique, ou celle d'une box adsl, mais attention, certaines box adsl ne sont pas compatibles.

    Tous les prix des Alarmes Maison RTC >>

    Les alarmes sans fil 99 Zones GSM ou RTC

    Ces alarmes sont appelées 99 Zones, puisqu'elles peuvent associer jusqu'à 99 éléments, 1 par zone. En cas de détection vous savez précisément quelle "zone" à déclenché. L'ergonomie marque une avancée notable par rapport aux alarmes 6 et 32 zones RTC. L'utilisation est conviviale, assez simple, et reste basée sur la composition de séquences de codes pour naviguer dans les différents menus. Pilotables via des applications sur téléphone, il s'agit ici de centrales plus évoluées aux fonctionnalités plus poussées. Il existe une version RTC (connectable sur une ligne téléphonique...) et une version GSM. Dans cette version, il vous sera nécessaire de disposer d'un abonnement GSM propre à la centrale. cet abonnement sera utilisé par la centrale pour vous transmettre des notifications (SMS) ou des appels suite à un événement (intrusion par exemple). L'alarme maison RTC 99 zones démarre à 119 Euros, la version GSM de l'alarme Maison à un prix de base de 159 Euros.La plupart des accessoires pour les alarmes maison GSM ou RTC 99 zones, fonctionnent avec des piles alcalines, ce qui peut toujours se révéler être un problème sur la durée, compte tenu de la nécessité de les changer fréquemment.

    Tous les prix de nos Alarmes Maison GSM >>

    L'alarme de maison REVOLUTION : Meilleur Rapport Qualité / Prix

    Disposant à la fois de la technologie RTC ET GSM, avec une interface ergonomique, une assistance vocale, l'alarme REVOLUTION représente la meilleure garantie de qualité et sécurité, et le meilleur rapport qualité prix. Le prix de l'alarme maison REVOLUTION démarre à 209 Euro. Ses accessoires disposent de piles au lithium, ce qui implique un changement de piles environ tous les 2 ans. L'alarme REVOLUTION accepte sans soucis la comparaison avec des grandes marques d'alarmes vendues 5 ou 10 fois plus cher. Fabriquée en Chine sous notre contrôle, les retours de nos clients sont excellents depuis son lancement en 2014. Si le prix de l'alarme maison REVOLUTION reste supérieur aux gammes inférieures, il faut considérer le potentiel de développement que vous apporte un tel système d'alarme. Il suffit de commencer par le pack de base, pour une fois l'avoir prise en main, développer chez soi un système d'alarme réellement efficace à un coût maîtrisé.

     Consultez tous les prix des packs alarme maison REVOLUTION >>


    Vous avez 5 minutes pour vous aider à trouver le bon système d'alarme ?
    Questionnaire aide choisir son alarme maison sans fil
     Renseignez notre questionnaire spécial pour choisir son alarme, nous vous recontacterons ensuite - Cliquez ici

  • Alarmes sans fil : RTC, ADSL,GSM, Mixtes, IP..

    Une Alarme GSM, RTC, IP... ?

    Dans le monde des alarmes sans fil, on cite souvent les alarmes GSM, RTC, Mixtes,... même si certains oublient parfois la signification de ces acronymes.

    • GSM : C'est un réseau téléphonique pour téléphone mobile (Global System for Mobile Communication). Il implique un abonnement à un opérateur téléphonique pour recevoir une carte SIM. Les alarmes GSM donnent l'alerte via le réseau GSM.
    • RTC : C'est une ligne Téléphonique analogique, type France Telecom. (Réseau Téléphonique Commuté). Les alarmes RTC donnent l'alerte via la ligne RTC, directement ou via une box ADSL.
    • IP : Internet Protocol. Les alarmes IP donnent l'alerte en utilisant la connexion internet.

    Alors pour votre système d'Alarme, comment choisir entre GSM, RTC, IP,... ?

     

    Plusieurs éléments peuvent vous aider à guider votre choix :

     

    Il n'y a pas de ligne de téléphone là où vous souhaitez installer le système d'alarme

    S'il n'y a pas de ligne téléphonique, seule la solution du GSM sera possible. Assurez vous que vous captez le réseau d'un opérateur téléphonique, et choisissez votre abonnement chez cet opérateur.

     

    Il n'y a pas de réseau téléphonique là où vous souhaitez installer votre système d'alarme

    Vous ne captez pas à cet endroit. Pas de briques. Rien. La solution RTC sera la bonne.

     

    Il n'y a pas de réseau téléphonique, et pas de ligne téléphonique là où vous souhaitez installer votre alarme

    A part via une connexion téléphonique par satellite (hors de prix), il n'y a pas de solution pour que l'alarme vous appelle en cas de déclenchement. Vous pourrez simplement compter sur la(les) sirène(s) pour avertir le voisinage.

     

    et les alarmes IP ?

    Les alarmes IP communiquent via le réseau internet. Pour avoir internet, il vous faut soit une box adsl, soit la fibre optique. soit un abonnement GSM avec beaucoup de datas inclus... Les alarmes IP sont en général mixtes avec du RTC ou GSM.

     

    Il y a les le téléphone en GSM et en RTC de disponible. Je choisis quoi, RTC, GSM, IP,... ?

    Le prix est un critère de choix : les alarmes les moins chères sont les RTC, puis les GSM, puis les 'Mixtes' RTC/GSM, et enfin les Mixtes IP/RTC ou IP/GSM.

     

    Quels avantages / inconvénients pour les différents types d'alarmes ?

    Prenons le cas d'un cambrioleur qui anticipe sa visite et prévoie... :

    • Une coupure de la ligne téléphonique (Facile à réaliser par un individu) : Les alarmes RTC, IP/RTC sont hors jeu.
    • Une coupure Réseau GSM (Difficile à réaliser) : Les alarmes GSM et IP/GSM sont hors jeu.
    • Une coupure électrique (Facile à réaliser) : si raccordé en direct sur une ligne RTC, pas de problème pour les alarmes RTC. Par contre, si raccordé sur une box ADSL, RTC et IP sont hors jeu, car les box ne sont pas équipées de batteries.

    Au final sur l'aspect de la sécurité optimum, le GSM à un avantage certain. Le Mixte GSM/RTC et ou GSM/IP est la meilleure solution.

     

     

    Une Question ?

    une question pour notre hot line?

    Si vous avez encore un doute sur quel type d'alarme choisir, n'hésitez pas à nous contacter, nos spécialistes vous aideront à analyser votre situation et trouver votre meilleure solution !

    Nos spécialistes sont à votre disposition via le Chat en ligne et/ou le téléphone (01 60 78 94 30 - coût d'un appel local), du Lundi au Vendredi, de 9h à 12 et 14h à 17h30, pour répondre à toutes vos questions. Contactez nous également par email, on consulte très souvent nos boîtes mails !

  • Blog

  • Chiffres de la sécurité

    Les news de la sécurité :

     

    Opération tranquillité vacances
    Quelques conseils bien utiles afin de limiter au maximum les risques liés aux visites indésirables de vos habitations pendant les vacances.

    Opération tranquillité vacances

     

    La gendarmerie et la police nationales veillent sur les logements laissés vides pour les vacances. Voilà quelques conseils bien utiles afin de limiter au maximum les risques liés aux visites indésirables de vos habitations pendant les vacances.

     

    Que devez-vous faire ?  

    Avant de partir, vous devez signaler à la brigade de gendarmerie de votre domicile, votre départ en vacances. Pendant votre absence, des patrouilles de surveillance seront effectuées, de jour comme de nuit, en semaine comme le week-end, afin de dissuader tout individu de tenter de cambrioler votre domicile.

     

    Quelques incontournables avant de partir

    Ne pas laisser le courrier trop longtemps dans votre boîte aux lettres. Une personne de confiance doit pouvoir, pendant ces vacances, relever le courrier à votre place afin de ne pas éveiller les soupçons par une boîte débordant de lettres, colis et autres publicités. Vous pouvez également faire renvoyer automatiquement votre courrier par les services postaux sur votre lieu de villégiature.

    N'oubliez pas, avant votre départ, de fermer correctement fenêtres et volets. Il est important de « faire vivre » votre logement. Un voisin ou un ami doit pouvoir régulièrement ouvrir et fermer les volets, allumer quelques lumières. Une prise de type « minuteur » peut permettre éventuellement d’allumer certaines lampes sans présence dans le logement. Vérifier le bon état de vos serrures et verrous, prenez conseils auprès de professionnels pour ces fermetures. Si vous le pouvez, renvoyez votre téléphone vers un ami ou membre de la famille.

    Dans la mesure du possible, ne laissez pas de grosses sommes d'argent dans votre habitation. Mettez vos bijoux, objets d'art et valeurs en lieu sûr. Répertoriez et photographiez les. Le cas échéant, faites les évaluer par un expert et renseignez vous auprès de votre société d'assurance, notamment au sujet des conditions de leur protection.

     

    Sur votre lieu de vacances : ne tentez pas les voleurs !

    Dans la mesure du possible, garez vous dans un lieu éclairé. Il ne faut pas laisser à bord de votre automobile stationnée des sacs à mains, objets de valeur, téléphones portables, caméscope, cartes bancaires, chéquiers, et tout objet apparent qui pourrait susciter la convoitise. N'oubliez pas de fermer les vitres, même sous une chaleur importante. Verrouillez les portes de votre véhicule, bloquez le volant, enlevez votre autoradio ou la façade de celui-ci.

    N'oubliez pas de couper le contact lorsque vous descendez de votre véhicule, même pour quelques instants pour donner, par exemple, un renseignement à une tierce personne ou lors d'un « accrochage » avec un véhicule qui vous aurait percuté.

    N'oubliez pas de fermer votre location, caravane, habitation avant votre départ à la plage ou en ville. Evitez également de dormir fenêtres ouvertes la nuit, même si votre chambre à coucher est située aux étages supérieurs d'un immeuble.

    Gardez sur vous vos moyens de paiement, clefs de véhicule, téléphones, etc. Si vous prenez vos repas dans le jardin, veillez à fermer les fenêtres et la porte d'entrée de votre logement et ne laissez pas les clés de votre véhicule à l'entrée.

    Ces quelques conseils de sécurité doivent vous permettre de passer de bonnes vacances !

    Par ailleurs, la gendarmerie met en place un formulaire de demande individuelle (en pièce jointe) vous permettant d'informer la brigade de gendarmerie de votre départ. Cette demande, renseignée, doit être déposée à la brigade de gendarmerie de votre lieu de résidence où vous devrez justifier de votre identité et de votre domicile.

     

    Sources : SIRPA gendarmerie

    Credits photo : SIRPA Gendarmerie

     

     

    23 Octobre 2013 (source : lefigaro.fr)

    Cambriolages: la razzia des gangs de l'Est

     

    Obtenant visas et changeant d'identité, ces bandes montent en puissance et commettent plus de 30 % des vols.

    À la manière de criquets s'abattant sur la récolte, un boulimique gang de voleurs de l'Est a écumé cet été à un rythme effréné la Vienne, les Deux-Sèvres, l'Indre-et-Loire ou encore le Loir-et-Cher en jetant en particulier son dévolu sur les campings. Ciblant les touristes étrangers, ces adeptes du cutter ont lacéré avec méthode les toiles de tente et éventré les auvents pour amasser un colossal butin. Ces stakhanovistes du cambriolage étaient culottés au point de passer à l'action pendant le sommeil des occupants. «Après des attaques sporadiques au début de l'été, le rythme s'est emballé pour atteindre jusqu'à quinze ou vingt vols par jour, rappelle le capitaine Sylvain Soula, de la compagnie de Châtellerault, qui a mené l'enquête. Ces raids nocturnes ont vite viré au cauchemar pour les Hollandais, Anglais et Allemands qui voyagent volontiers avec du matériel high-tech.» Aiguillonné par une déferlante de plaintes, les gendarmes ont mis sur pieds une équipe de lutte anti-cambriolages (Elac) qui, grâce à des «tuyaux» assez précis, a permis de remonter la piste jusqu'à un couple de Tsiganes retranché avec ses trois enfants dans un appartement de Châtellerault. En perquisition, les gendarmes ont mis la main sur un stock hétéroclite où se mêlent des tablettes numériques, une large gamme de smartphones dernier cri, mais aussi des ordinateurs, des appareils photo ou encore des liasses de dollars et de livres sterling. Un butin estimé à des dizaines de milliers d'euros. «Aujourd'hui, notre brigade ressemble un peu à un entrepôt d'Amazon», concède le capitaine Soula. Au total, le couple serait impliqué pour recel dans 200 vols encore non élucidés, sachant que les gendarmes ont déjà retrouvé une centaine de victimes ayant quitté la France après leur mésaventure. Le Tsigane appréhendé, âgé d'une trentaine d'années et jusqu'alors inconnu de la justice, a été écroué, alors que sa compagne a été placée sous contrôle judiciaire strict afin de subvenir aux besoins d'un nourrisson.

    De plus amples investigations permettront de dessiner les contours de ce commando de pilleurs, qui, comme de nombreux autres, façonnent le visage d'une criminalité organisée qui donne le tournis aux forces de l'ordre. «Tout le pays est miné par ces bandes venues de l'Est qui s'adonnent au cambriolage avec la même frénésie que le vol d'or, de cuivre ou de pots catalytiques recelant des métaux rares…», constate un officier spécialisé.

    Sur le terrain, les forçats du pied-de-biche n'ont jamais été aussi actifs. Chiffres à l'appui, l'Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale (ONDRP) révèle que le nombre des vols commis aux domiciles des particuliers et dans les entrepôts a une nouvelle fois augmenté, de 7,2 %, en zone police en un an. Et que les cambriolages de résidences principales ont bondi de 11,3 % dans la même période dans les secteurs ruraux et périurbains contrôlés par la gendarmerie nationale. Soit, à l'échelon du territoire, 23.300 cambriolages de plus en douze mois!

    Selon nos informations, les grandes razzias signées par les gangs balkaniques ou caucasiens sont désormais à l'origine de plus de 30 % du total des cambriolages. Outre quelques forceurs de coffres et casseurs de haute volée qui font équipe en fonction des circonstances et les redoutables «voleurs dans la loi» qui gangrènent le pays depuis quelques années (voir ci-dessous), cette forme spécifique de délinquance est le fait de clans familiaux roumains, croates ou serbes circulant sous couvert de visas européens obtenus sans peine et changeant d'identité par une simple demande en mairie de leur pays d'origine.

    Achetant parfois de petites voleuses professionnelles jusqu'à 80.000 euros au mercato du banditisme international, ils font souvent appel à des adolescents de 13 à 16 ans pour mener de calamiteux raids nocturnes. «Au volant de voitures en bout de course achetées une bouchée de pain, ils couvrent des centaines de kilomètres en une journée pour cibler les zones pavillonnaires croisées en chemin, explique le colonel Patrice Bayard, chef de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante ­ (OCLDI). Ces jeunes voleurs raflent en priorité l'argent et les bijoux, délaissent les objets encombrants pour pas ne perdre de temps. La vitesse d'exécution est primordiale pour ces bandes furtives et très difficiles à remonter…»

    Au printemps dernier, vingt-deux membres d'un réseau de cambrioleurs originaires de Serbie et de Roumanie avaient été interpellés lors d'un vaste coup de filet mené dans l'est et le sud-est de la France, ainsi qu'en Belgique et en région parisienne. Soupçonnés de 55 cambriolages commis en un temps record, les auteurs, dont le statut de mineurs offre une relative impunité, rayonnaient jusqu'en Allemagne. Les adultes donneurs d'ordre ont quant à eux été mis en examen pour vols en bande organisée mais aussi traite des êtres humains. Ils encourent vingt ans de réclusion criminelle. À la pointe de la lutte contre ce fléau, les experts de l'OCLDI ont noté la flambée des affaires de pillages en série. Entre 2010 et l'année dernière, celles-ci ont tout simplement doublé pour constituer 52 % de leur activité, avec une centaine d'affaires d'envergure mises au jour. À elle seule, cette unité a arrêté 324 gros délinquants itinérants en 2012, dont 60 % de cambrioleurs multirécidivistes.

     

     

    27 septembre 2013 (source : lanouvellerepublique.fr)

    Série de cambriolages dans des entreprises

     

    Déols/Saint-Maur/Châteauroux. Carnage chez Sélecta, bris de fenêtres et vols de véhicules chez Kéolis, passage par le toit chez E. Leclerc et Jardiland : les malfaiteurs s’attaquent aux entreprises.

    Ils ont tout dévasté, constate, dépité, un responsable de l'entreprise Sélecta, rue Robert-Mallet Stevens, à Châteauroux, en évoquant ce dépôt contenant des produits pour machines à café et distributeurs de boissons. Le mode opératoire des voleurs n'est pas courant. « Ils sont entrés en soulevant un bardage à l'arrière,expliquent les enquêteurs, puis ont ouvert le gros volet roulant de façade. » 

    Les malfaiteurs ne s'arrêtaient pas là puisqu'ils volaient un chariot élévateur sur un chantier voisin et entraient avec à l'intérieur de l'entreprise, leurs objectifs étant deux coffres-forts se trouvant dans les bureaux. « Ils sont parvenus à en ouvrir un sur place et ont mis le second dans un Renault Master de l'entreprise », puis ont pris la poudre d'escampette laissant derrière eux, un véritable carnage. « Ils ont conduit cet engin,illustre le responsable des lieux, comme un char d'assaut », détruisant des cloisons, un poteau, des portes, des boxes renfermant les denrées… Le préjudice est très lourd.

    Un parpaing dans la fenêtre

    La mésaventure est moins spectaculaire dans l'enceinte du dépôt Kéolis, avenue de Coubertin, à Châteauroux. Lors de cette même nuit, des individus ont pénétré par effraction dans les locaux de l'entreprise. « Ils ont forcé deux fenêtres, explique Vincent Habasque, directeur, et lancé un parpaing dans l'une d'elles. » Une fois à l'intérieur, ces malfaiteurs faisaient main basse sur une télévision, un ordinateur portable, une cafetière et prenaient les clefs de plusieurs véhicules se trouvant dans la cour. « Ils sont montés dans un car et sont finalement repartis avec un Renault Kangoo et une Peugeot 206 sérigraphiée. »

    La nuit précédente, c'est le magasin Jardiland de Saint-Maur qui était la cible des cambrioleurs (NR d'hier) et dans la nuit de vendredi à samedi, le Lidl de Déols. Pour ce dernier cas, des denrées alimentaires ont été sorties du magasin et un grand nombre d'entre elles ont été retrouvées à l'extérieur des bâtiments et dans un jardin voisin.

     

    Par Jean-Luc Pavot

     

     

    6 septembre 2013 (source: lefigaro.fr)

    Lutte contre les cambriolages : les quatre priorités de Valls

     

    Le ministre de l'Intérieur a présenté ce mercredi un «plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée», en constante augmentation depuis plusieurs années. Les quatre grands volets de ce plan en détails.

     

    352.600 cambriolages et 5321 vols à main armée (VMA) recensés rien qu'en 2012... Ces chiffres ne cessent de grimper depuis plus de cinq ans. «La hausse cumulée (des cambriolages) de 2008 à 2012 atteint +18%, et même +44% pour les vols par effraction dans les résidences principales», a constaté mercredi Manuel Valls qui entend bien mobiliser ses troupes contre ce fléau. Lors d'une conférence de presse, le ministre de l'Intérieur a ainsi dévoilé son «plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée», dont voici les quatre grands volets:


    1/ Cibler les délinquants d'habitude et les filières structurées

    Manuel Valls demande notamment des diagnostics pour «chaque bassin de délinquance» (recensant âge, profil des auteurs, mode opératoire, etc.) à partir desquels seront élaborés des «plans d'action», en collaboration avec les différentes autorités territoriales. Le plan prévoit notamment un échange de renseignement accru avec l'administration pénitentiaire, concernant les sortants de prison auteurs de cambriolages et VMA.


    2/ Occuper la voie publique

    Manuel Valls entend «mobiliser» les forces de police et de gendarmerie, avec des «équipes et patrouilles dédiées» à la lutte contre les cambriolages. «Il ne s'agit pas de déployer les policiers et les gendarmes tous azimuts», a précisé le ministre. Les dispositifs opérationnels «doivent être ajustés en fonction des diagnostics terrotoriaux». Par ailleurs, dans 12 départements ayant connu une évolution particulièrement défavorable, le plan anti hold-up de fin d'année, habituellement mis en place du 15 novembre au 15 janvier, sera activé dès le 1er octobre.


    3/ Mieux protéger les commerçants les plus menacés

    La mesure la plus emblématique de ce volet est le «bouton d'alerte 17». Ce dispositif d'alerte en temps réél concernera les commerçants à la profession ou à la zone géographique à risque et permettra de raccourcir les délais d'intervention. «L'envoi d'un message pré-enregistré comportant les coordonnées nécessaires à l'intervention permettrait de gagner plusieurs minutes», peut-on lire dans le plan. Ce dispositif sera toutefois strictement limité aux cas d'agression contre les personnes. Dans ce volet est également préconisé le recours facilité aux dispositifs de marquage invisible(ADN chimique) qui permettent, en cas de cambriolage, de déclencher un nuage inoffensif et inerte pour marquer de manière invisible les personnes impliquées dans l'intrusion. Un système à la fois dissuassif et plus efficace pour résoudre les enquêtes judiciaires, et qui est actuellement expérimenté en Seine-Saint-Denis.


    4/ Mettre en place des partenariats de sécurité

    Le plan prévoit d'associer le secteur de la sécurité privée et les assureurs dans le cadre de partenariats locaux. Enfin, la vidéo-protection sera développée.

     

     

    25 septembre 2013 (source: ouest-france.fr)

    Cambriolages. Au Mans, ils choisissaient leurs cibles en lisant les avis d’obsèques

     

    Trois hommes sont, depuis mai 2013, en détention provisoires au Mans après une série de 18 cambriolages.

    Flagrant délit

    L’un d’eux demandait, mercredi 25 septembre, sa remise en liberté devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Angers. L’enquête révèle que les trois mis en cause choisissaient leurs cibles en lisant les avis d’obsèques des quotidiens régionaux. Après une surveillance de plusieurs semaines, ils ont été interpellés en flagrant délit. Un butin constitué de bijoux, matériel informatique, et autres bouteilles de vin a été découvert chez l’un des protagonistes.

     

     

    30 aout 2013 (source: le JSL.com)

    SAINT-SERNIN-DU-BOIS : L'alarme met les cambrioleurs en fuite

     

    Les voleurs ne sont restés que quelques secondes dans la maison.

    Les propriétaires d'une maison d'un ensemble pavillonnaire de Saint-Sernin-du-Bois ont sans doute dû se féliciter d'avoir installé une alarme chez eux. En effet, jeudi matin, un ou plusieurs individus ont brisé une fenêtre de la chambre à coucher avant de pénétrer dans l'habitation. A peine avaient-ils posé le pied à l'intérieur que l'alarme s'est déclenchée, ce qui a eu pour conséquence de faire fuir immédiatement  le ou les voleurs sans qu'ils puissent s'emparer du moindre objet ou bijou.

    Les gendarmes ont ouvert une enquête pour tenter d'identifier le ou les auteurs.

     

     

    11 avril 2013 (source: Le dauphine.com)

    Une affaire peut, parfois, en cacher une autre…

     

    Tout débute mardi matin pour les gendarmes de la brigade de Tain-l’Hermitage. Des militaires ont été alertés par un homme vivant dans un immeuble à Pont-de-l’Isère. Il confie avoir été agressé par deux hommes munis d’une batte de base-ball.

    Deux hommes, vraisemblablement des cambrioleurs, qui auraient été surpris de sa présence dans l’appartement. Les investigations sont toujours en cours et menées par les enquêteurs de Tain et de la brigade de recherches de Romans.

    Une forte odeur alerte les gendarmes…

    La présence des militaires va néanmoins se poursuivre dans l’immeuble. La raison : une forte odeur de cannabis y plane… Un autre appartement est alors ouvert par les enquêteurs. À l’intérieur, 76 pieds de cannabis et le parfait attirail du cultivateur sont découverts avant d’être saisis.

    Identifié, le locataire des lieux a été rapidement interpellé avant d’être placé en garde à vue. Aujourd’hui jeudi, il devrait être déféré au Parquet de Valence.

     

     

    21 mars 2013 (source lefigaro)

    Cerné, le voleur appelle la police à l'aide

     

    À Montpellier, venu cambrioler un appartement, un voleur a finalement dû appeler la police pour assurer sa propre protection face à des riverains menaçants.

    le figaro

    C'est l'histoire de l'arroseur arrosé... Dimanche soir, un homme pénètre par effraction dans un appartement situé au premier étage d'une résidence de l'avenue Louis-Ravas, à Montpellier, comme le révèle Midi Libre. Il a repéré un appartement éteint, par l'intermédiaire d'un volet mal fermé de l'une des fenêtres.

    Accompagné d'un ami, qu'il laisse devant l'immeuble pour faire le guet, il soulève le volet roulant pour pénétrer dans la maison par la fenêtre.

    Un voisin, intrigué de voir de la lumière dans l'habitation voisine, décide alors d'aller voir ce qu'il en est. Entendant du bruit, le guetteur prend la fuite, laissant le voleur seul. Le voisin, lui, appelle en renfort les autres locataires, lesquels se précipitent dans la maison concernée.

    Courroucés, les voisins menacent le cambrioleur malchanceux et l'empêchent de sortir de l'appartement. Cerné, le cambrioleur, qui affirme n'avoir rien volé, leur demande de le laisser partir mais se heurte à un refus franc des locataires, dont deux sont armés de barres de fer. Ils le menacent de nouveau: ils appellent la police, mais, avant, veulent lui donner une bonne leçon.

    Paniqué, le cambrioleur, un jeune homme de 22 ans, décide alors d'appeler lui-même la police.

    Une fois sur place, la BAC interpelle l'individu avant de le placer en garde à vue. Déjà connu des services de police, il devait être jugé lundi après-midi, en comparution immédiate, à Montpellier.

     

     

    19 février 2013 (source lefigaro)

    Les vols dans les résidences principales et secondaires ont augmenté de 58% à Paris intra-muros et de 41% dans l'agglomération. Du jamais vu.

     

    Les analystes de la Préfecture de Police de Paris ont dû se frotter les yeux en découvrant le bilan mensuel des crimes et délits dans la capitale en janvier. Selon nos informations, les cambriolages à Paris intra-muros sont passés de 703 faits enregistrés dans les commissariats en janvier 2012 à 1117 faits en janvier 2013, soit une hausse historique de 58,89%.

    Dans l'ensemble de l'agglomération, incluant les trois départements de la petite couronne (92, 93 et 94), de 2462 infractions de ce type constatées en janvier 2012, les cambriolages déclarés à la police sont passés à 3489, soit une hausse de 41,71%. Là encore, une explosion sans précédent.

     

    Les vols à la tire explosent aussi !

    Le Gouvernement pourrait être tenté d'expliquer que si les chiffres grimpent de la sorte, c'est qu'ils étaient masqués auparavant. Mais voilà: un commissaire de quartier explique au Figaro qu'«il est impossible d'occulter de tels faits, puisque les victimes sont obligées de déposer plainte pour espérer être remboursées par les assurances». Les chiffres seraient donc fiables et attesteraient d'une augmentation objective du phénomène.

    cambriolages paris

    Par ailleurs, d'autres indicateurs sèment le trouble, comme les infractions dans les réseaux ferrés d'Ile-de-France. En janvier, dans toute l'agglomération du Grand Paris, sous la responsabilité du préfet Bernard Boucault, les vols à la tire dans le métro et le RER sont passés de 752 à 1192, soit une explosion de 58%, les vols simples, de 873 à 1123, soit une augmentation de 28% et les vols avec violence de 597 à 638, soit une hausse de près de 7%.

    A Paris même, les vols à la tire sont passés de 529 à 874, soit une hausse de 65%. Les vols simples sont passés de 581 à 723, soit +24%. Quant aux vols avec violence, ils ont crû de 7%, passant de 315 à 340 faits recensés. La Seine-Saint-Denis détient la palme de l'augmentation des vols à la tire dans les réseaux ferrés avec une hausse de 98% sur un mois!

     

    Beaucoup y voit l'effet d'un sentiment d'impunité :

    À quoi peut tenir cette dégradation inquiétante? Pour Bruno Beschizza, chargé de la sécurité et élu régional de Seine-Saint-Denis, « elle tient d'abord au sentiment d'impunité qui progresse chez les voyous, sous l'effet de la politique Taubira ». Et l'élu d'ajouter: « Les vols à la tire, les vols de métaux et tout ce que je constate dans ma circonscription ne sont pas sans lien avec l'implantation calamiteuse de campements de la honte tout autour de Paris, où prospèrent des réseaux d'exploitation de la misère. »

    « Pour les cambriolages, selon lui, c'est autre chose. Tous les experts savent que le phénomène est amplifié par la suractivité de certains gangs de pays de l'Est, organisés en mafias, qui effectuent de véritables razzias à Paris et en banlieue. »

     

     

    3 février  2013 (source lefigaro)

    Un cambriolage toutes les 90 secondes

     

    INFOGRAPHIE - Sous l'effet des gangs internationaux, ce fléau a pris des dimensions industrielles.

     

    Soixante-dix fermes et maisons dévalisées en un temps record dans les Deux-Sèvres, le Maine-et-Loire, la Charente et la Dordogne par une équipe de six malfaiteurs - dont deux femmes - qui jouaient les campeurs le jour et portaient la cagoule la nuit.

    Une cinquantaine de demeures pillées en Franche-Comté mais aussi en Bourgogne et en Champagne-Ardenne par un gang d'une vingtaine de forçats de l'effraction venus du Jura…

    Ces affaires récentes ne sont que la énième illustration d'un fléau qui atteint désormais des dimensions extravagantes. Selon un dernier état des lieux de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), la France a été le théâtre de pas moins de 352.600 cambriolages en tous genres en 2012. Soit un fait toutes les 90 secondes!

    Le phénomène visant les habitations principales, qui ne cesse d'enfler, a été marqué par une augmentation de 8,5 % l'année dernière, sachant que 2011 avait déjà été calamiteuse avec une explosion de 17 % des délits enregistrés. Ce chiffre est d'autant plus préoccupant qu'il ne reflète qu'une partie de la réalité: à peine six ménages victimes sur dix disent porter plainte quand ils constatent une effraction ou une tentative.

     

    Un savoir-faire déconcertant

    Ce qui était l'apanage des « monte-en-l'air » et des vieux briscards de la cambriole du siècle dernier a cédé le pas à des gangs très spécialisés qui pillent domiciles, mais aussi commerces et locaux industriels, avec une extraordinaire frénésie. Stakhanovistes du pied-de-biche, ils font preuve d'une boulimie et d'un savoir-faire qui déconcertent les experts.

    « L'envolée du cours de l'or aiguise l'appétit pour les bijoux et la profusion des biens facilement transportables favorise leur transport et le recel au marché noir, observe le criminologue Christophe Soullez, chef de l'ONDRP. La montée en puissance des gangs de casseurs témoigne d'un transfert de délinquance vers une activité criminelle moins exposée pénalement et tout aussi lucrative que les trafics de drogue ou les braquages. » « À chaque reprise, le cambriolage a un fort impact sur le sentiment général d'insécurité car tout le monde connaît une victime dans son proche entourage, rappelle un officier spécialisé. »

    « Sur le plan personnel, ce délit est vécu de façon très traumatique, comme un viol de l'intimité quand disparaît l'alliance en or ou encore l'ordinateur qui recelait les photos de famille…»

    carte de France

    Délinquants itinérants issus des gens du voyage ou «petites mains» pilotées à distance par des mafias des pays de l'Est, ces bandes de cambrioleurs ignorant les frontières n'hésitent plus à couvrir des centaines de kilomètres lors de raids nocturnes pour repérer puis investir des demeures isolées. En quelques années, les «voleurs dans la loi» géorgiens sont devenus les «aristocrates» de la discipline.

    Organisés de façon quasi militaire et placés sous la férule de lieutenants, ces «Rappetout» venus du froid écument avec méthode les territoires les plus «giboyeux» du pays, notamment dans le Grand Ouest, les régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur ou encore Languedoc-Roussillon. Selon une estimation récente, la valeur marchande de leur colossal butin frise les 200.000 euros par semaine.

    Continuant à se propager dans les grandes villes, le fléau gangrène à une vitesse étourdissante les campagnes et les petites agglomérations: entre 2007 et 2012, le nombre de villas et résidences «visitées» en zone gendarmerie a bondi de 65 %. Soit 35.361 faits constatés de plus en cinq ans. En plein cœur du département de la Marne, où les cambriolages ont flambé de 47 % en un an, des clans albanais retranchés près de Tirana ont dépêché des «soldats» pour piller des maisons de campagne situées dans des villages jusque-là préservés tels que Livry-Louvercy, aux Petites-Loges ou encore à Gueux.

     

    Prélèvements d'indices

    L'acharnement des malfaiteurs ne semble plus guère avoir de limite. Début janvier encore, un quadragénaire de nationalité roumaine est mort à Stains (Seine-Saint-Denis) en tombant du toit d'une maison paroissiale dans laquelle des policiers avaient pénétré après avoir été prévenus qu'un cambriolage était en cours. À la vue des uniformes, le voleur a chuté de plusieurs mètres. Récidiviste endurci, il aurait préféré sauter plutôt que de se faire prendre. Commerçants et particuliers, eux, se barricadent au mieux. Quelque 3 % des ménages sondés en 2010 par l'Insee et l'ONDRP ont déploré un cambriolage, tenté ou réussi, au cours des deux dernières années. Après avoir déposé plainte, 75 % d'entre eux ont assuré n'avoir plus jamais eu aucune nouvelle de leur affaire. Seuls 8 % ont été informés d'un classement sans suite.

    Désormais, policiers et gendarmes déployés sur le terrain disposent de mallettes pour relever des indices sur toutes les scènes d'infraction. «Ces prélèvements de traces sont une des clefs de l'élucidation et le recours aux moyens de la police technique et scientifique doit être systématisé», martèle Manuel Valls. Soucieux de démanteler des «équipes rodées, des filières souvent étrangères, spécialisées dans la délinquance sérielle et itinérante», le ministre de l'Intérieur veut renforcer l'action des cellules anti-cambriolages (CAC) installées sur l'ensemble du pays.

    Appelant à une «réflexion sur le niveau de protection des habitations», le ministre pourrait dévoiler d'ici à l'été les contours d'un nouveau plan national d'action. Selon nos informations, la gendarmerie vient de lancer au cœur de son pôle judiciaire à Pontoise (Val-d'Oise) un nouveau Service central d'analyse génétique de masse, capable de traiter à la chaîne 4000 traces de toutes natures par mois. Soit dix fois plus qu'auparavant.

     

     

    29 Janvier  2013 (source leparisien)

    Belgique : deux cambrioleurs deviennent la risée de la presse

     

    Mercredi, la police fédérale belge a lancé un appel à témoin peu commun pour une simple tentative de cambriolage. Dans une vidéo transmise aux grands sites d'information du pays, les internautes découvrent les images capturées la nuit du délit, le 26 décembre dernier, par la caméra de surveillance du domicile combriolé, situé dans la ville d'Estaimbourg.

    L'enregistrement se veut informatif. Pourtant, il a provoqué un fou rire général dans le pays.

    Description de la scène par la police : «Le mercredi 26 décembre 2012, vers 1h du matin, à Estaimbourg, deux individus ont commis une tentative de vol dans une maison située Contour Grand Trieu. Les auteurs ont découpé une partie du grillage de l’habitation afin de pénétrer dans la propriété. Ils se sont ensuite dirigés vers la porte de la cuisine. Et c’est là qu’un des deux auteurs constate la présence d’une caméra de surveillance placée au-dessus de la porte. Il prévient son complice et décide de neutraliser la caméra. Le 2ème auteur va alors grimper sur la façade et arracher la caméra avant de quitter les lieux. »

    La raison de cette hilarité ? Bien que la caméra a été arrachée, les images ont été enregistrées. « Ces jeunes n'ont pas l'air très "fute-fute" puisqu'ils s'approchent de la caméra lorsqu'ils la découvrent. Ce qui permet d'identifier clairement leur visage», se moque le site de «La Libre», tandis que l'article de « La Dernière heure » titre carrément sur « les meilleurs voleurs crétins du monde ».

    VIDEO. Tentative de vol dans une habitation à Estaimbourg
    [spvideo]https://www.youtube.com/watch?GQcQSnxM_WM[/spvideo]

    VIDEO. Un cambrioleur oublie de serrer le frein
    [spvideo]https://youtube.com/1xnxWAMeSuQ[/spvideo]

    « Mais la Belgique n'a pas le monopole des voleurs crétins », précise « La Libre », ajoutant qu'« en Italie, la police sicilienne a publié dernièrement une vidéo montrant un cambrioleur qui oublie de serrer le frein à main de son véhicule ». Le site publie ainsi dans son article un florilège de tentatives de délits ratés.

     

     

    7 juillet 2012 (source ladepeche)

    Agen. Les premiers résultats du groupe anti-cambriolages

     

    Six mois après avoir été mis en place au sein de la compagnie de gendarmerie d'Agen, le groupe anti-cambriolages a résolu 18 faits et interpellé 13 auteurs.Ils sont cinq permanents plus un renfort pris sur les effectifs des brigades. Tous des OPJ, des officiers de police judiciaire. Depuis le début de l'année ils composent le GAC, le groupe anti-cambriolages mis en place au sein de la compagnie de gendarmerie d'Agen pour endiguer les vagues de cambriolages sur l'Agenais dans les résidences principales et secondaires.

    Dès qu'un fait se produit, les hommes des brigades territoriales constatent, et laissent la place à leurs homologues du GAC qui relèvent les traces ADN ou empreintes digitales, ainsi que tous les indices susceptibles de donner des informations pouvant permettre de remonter jusqu'aux auteurs. « Comme ce sont toujours les mêmes personnes en charge de ces dossiers, elles repèrent très vite si un même mode opératoire a servi d'un cambriolage à un autre laissant entrevoir qu'il s'agit d'une même bande qui opère », explique le capitaine Yves Fischbach, adjoint au commandant de la compagnie d'Agen.

     

    Les mineurs les plus concernés

    Les empreintes digitales et les traces ADN sont envoyées à Paris où elles alimentent un fichier national. De même pour les objets volés. « Plus les fichiers des empreintes digitales et des traces ADN sont fournis plus on a de chances de retrouver les cambrioleurs dès qu'ils récidivent, précisent le capitaine Fischbach. Ce sont des bases de données qui seront de plus en plus performantes à l'avenir.

    Après six mois de travail, le GAC a solutionné 18 faits de cambriolages et recels sur sa zone d'intervention. Treize personnes ont été mises en cause, dont certaines à plusieurs reprises. Ce sont pour une grande majorité des mineurs ou de très jeunes majeurs qui sont à l'origine des cambriolages qui ont été résolus, précise le capitaine Fischbach. Ce sont des jeunes sans emploi fixe mais qui ne sont pas à la rue. Ils font ça pour se faire de l'argent en volant tout ce qui peut se revendre comme les téléphones portables, les télévisions, les ordinateurs, les appareils photo… Rien à voir avec les cambriolages commis par des bandes très structurées qui traversent le département. Ces cambrioleurs sont des gens originaires des pays de l'Est ou des gens du voyage qui investissent un village et ciblent le vol de bijoux et d'or avant de disparaître aussi rapidement qu'ils sont arrivés.

    Même en pleines vacances d'été, le CAG poursuit ses investigations et pourrait avoir résolu dans les semaines à venir une quarantaine de faits. De quoi rassurer les populations concernées même si le traumatisme d'un cambriolage est difficilement effaçable.

     

    Le terrain est une priorité

    Si le travail du GAC est essentiel pour démasquer les cambrioleurs, l'occ upation du terrain avec le renfort des réservistes et des gendarmes mobiles ne l'est pas moins lorsqu'il s'avère qu'un bande est en train d'opérer. «Dès que nous mettons du monde sur le terrain, cela devient plus calme, reconnaît le capitaine Yves Fischach. Les cambrioleurs n'osent plus sortir.» Reste que la mobilisation d'hommes sur le terrain ne peut se faire que dans un temps limité. Les habitants ont eux aussi leur rôle à jouer pour éviter d'être cambriolés en prenant les précaution comme l'été s'ils partent en vacances de se signaler auprès de la brigade locale de gendarmerie ou de la police.

     

    Par Jean-Noël Daneau

     

     

    3 juin 2012 (source midilibre)

    En Île de France et dans certains départements du Sud, c’est une plaie.

     

    En Languedoc-Roussillon, la hausse des cambriolages a été contenue entre 2010 et 2011, selon les chiffres de l’observatoire de la délinquance.

    Dans l’Hérault (+2,6 %), on compte 8 985 vols en 2011 contre 8 759 en 2010. 

    La poussée est plus forte dans le Gard (+7 %) et l’Aveyron (+7,3 %). L’Aude connaît même une baisse de 1,4 % avec 2 299 casses.

    Les PO, eux, enregistrent une baisse remarquable (-12,6 %) contrairement à la Lozère (+ 15,8 %) avec une nuance : le nombre de faits y est faible. 227 en 2011 contre 196 en 2010.

     

    Hausse spectaculaire au niveau national

    Rien de comparable en tout cas avec la hausse spectaculaire au niveau national : + 16 %, selon le ministre de l’Intérieur ! Cette explosion intervient après deux années de hausse qui avaient suivi une baisse de 25 %, tout aussi historique, entre 2002 et 2007.

    Finalement, "on revient aux statistiques de 2002", note Christophe Soullez. Le chef des études de l’observatoire avance des pistes pour expliquer ces fric-frac à répétition qui sont l’œuvre "d’équipes et de réseaux et qui écument des territoires et changent de département à toute vitesse".

    Claude Guéant se fait plus précis, évoquant des "raids menés par des personnes d’Europe centrale et orientale". Les habitats isolé, rural et périurbain ne seraient pas les seuls touchés.

     

    La revente facilitée

    Autre explication avancée : "La facilité d’écouler les marchandises, notamment l’or très recherché, ajoute le spécialiste. De nouvelles enseignes qui se sont créées sur le net ne demandent pas forcément les certificats de propriété..." Enfin, la miniaturisation des biens à haute valeur ajoutée (hi-fi, vidéo, TV) et la possibilité de les revendre incognito sur des sites spécialisés jouent un rôle.

     

    Baisse de la délinquance ?

    En présentant le dernier bilan du quinquennat Sarkozy, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, a affirmé que la délinquance générale, elle, a baissé de 0,34 % en 2011.

    François Rebsamen, proche du candidat PS François Hollande, a immédiatement crié au "maquillage".

    Il pointe une hausse de 22 % des violences contre les personnes. Commentant la légère décrue des atteintes aux biens, François Rebsamen relève que la "moitié de la baisse est due au recul spectaculaire des vols liés à l’automobile, grâce à la sophistication croissante des dispositifs de sécurité des véhicules."

    Enfin, il note : "Certains actes de vandalisme ne font pas l’objet de plaintes et ne sont pas comptabilisés."

     

    Par Olivier Schlama

     

     

    19 mai 2012 (source bienpublic.com)

    ENQUÊTE. LE DÉPARTEMENT EST L’UN DES MOINS BIEN CLASSÉS DE FRANCE DANS LES STATISTIQUES 2011.

     

    Cambriolages : la Côte-d’Or dans le rouge

     

    Ce sera sans doute l’axe prioritaire des policiers, des gendarmes et des magistrats pour 2012 : le nombre de cambriolages a explosé en Côte-d’Or. Chiffres, témoignages, conseils…

    Sylvain habite avec son épouse Ruffey-lès-Echirey, près de Dijon. Victime d’un cambriolage, il témoigne du choc, du désarroi, et des « effets collatéraux ».

    « C’était en novembre. Nous revenions d’une soirée d’anniversaire et il était environ 3 heures du matin. Nous sommes passés par le sous-sol de notre maison. Et dès qu’on est entré on s’est dit qu’il faisait froid chez nous. Ma femme a pensé que nous avions dû laisser la porte ouverte. »

    Sylvain et son épouse gravissent la volée de marches qui mène à l’habitation : « Là, ça a été le choc. On a tout de suite compris : c’était le chaos dans toutes les pièces. Il y en avait partout. Les tiroirs avaient été retournés, les placards vidés dans les chambres, la salle de bains, la cuisine. Ils avaient même retourné notre matelas ! Notre porte, équipée d’une serrure trois points, avait été forcée au pied-de-biche. On a alerté les gendarmes. »

    Et le pénible inventaire a débuté : « Ils avaient emporté tous les objets ayant un peu de valeur : bijoux, vases de Daum, de Gallé, des bronzes qui me venaient de ma grand-mère, un peu d’argent liquide. Ils n’ont volé que les objets signés. Ils s’y connaissaient très bien. »

    Ensuite est venu le temps du désarroi : « D’abord, on a le sentiment qu’on a pénétré notre intimité. Mon épouse a été très traumatisée. Pas pour la valeur vénale des objets, mais pour les souvenirs sentimentaux qu’ils représentaient. On se sent dépossédé de son passé. Et plusieurs mois après, chaque fois qu’on rentre chez soi, on ne sait pas à quoi s’attendre. On y pense tout le temps. » Puis la peur rétrospective : « Devant des cas pareils, je suis capable d’être sanguin, violent. Et on ne sait pas qui sont ces gens. Ils sont certainement bien organisés et beaucoup mieux préparés que moi. On se dit qu’on l’a peut-être échappé belle… Et puis il y a les assureurs, les procédures, le sentiment qu’on tente de nous faire passer pour des tricheurs. »

    Aujourd’hui, Sylvain lance un message aux cambrioleurs (ceux qui l’ont volé n’ont pas été retrouvés à ce jour) : « Je veux leur dire que je n’ai pas mis d’alarme. Ce n’est pas la peine de venir prendre des risques. Je n’ai plus rien à voler chez moi… »

     

    Par Gilles DUPONT

     

     

    10 février  2012 (source planetoscope)

    Combien de cambriolages en France ?

     

    Le nombre de cambriolages s'est accru de 16% en 2011, passant à 323 954 cambriolages, soit 888 chaque jour.

    Malheureusement, le nombre de cambriolages en France ne cesse d’augmenter : +17% au premier trimestre 2011 par rapport à la même période en 2010.

    Sur les 6 prochaines années un Français a 1 chance sur 10 de se faire cambrioler. 

    Cette statistique n’inclue ni les tentatives ou cambriolages non déclarés (Estimés à 20 % des cambriolages avec vols et à plus de 69 % pour les tentatives) ni les taux de criminalité particuliers de certains départements.

    167 500 cambriolages ont été enregistrés en France sur les six premiers mois de 2011 (estimation)

    La hausse se calcule à plus 3,2 % par rapport à 2011 où il avait été constaté 323 954 cambriolages et vols par ruse (1). Chez les particuliers ; la hausse dépasserait les 10 %

    Le nombre de cambriolages en France ne cesse d’augmenter : +17% au premier trimestre 2011 par rapport à la même période en 2010.

    Sur les 6 prochaines années un Français a 1 chance sur 10 de se faire cambrioler. 

    Cette statistique ne tient pas compte des tentatives ou cambriolages non déclarés (Estimés à 20 % des cambriolages avec vols et à plus de 69 % pour les tentatives) ni les taux de criminalité particuliers de certains départements.

     

    Les chiffres du cambriolage en France

    Les cibles préférées des malfrats : les habitations de particuliers. Ainsi, près de 180 000 appartements ou maisons ont été visités l'année passée. Mais le phénomène le plus inquiétant, c'est l'explosion des home-jackings, des vols violents commis alors que les gens sont chez eux. La répression s'organise pour contrer ce fléau. Des brigades anti-cambriolages ont ainsi été créées dans chaque département et la justice se montre de plus en plus sévère. La contrepartie de cette situation : l'inflation du business de la sécurité.

    La délinquance générale "a baissé de 0,34%" en France en 2011, par rapport à 2010, s'est félicité mardi le ministre de l'Intérieur, soulignant, à moins de 100 jours de la présidentielle, qu'il s'agissait de la"neuvième année consécutive" de baisse. Par rapport à 2002, cela représente une "baisse de 16,47 % soit de 678.000 faits", a insisté Claude Guéant, rappelant lors de son point presse que depuis la même année, "la population française a augmenté de 3.200.000 habitants". Cette légère baisse générale cache toutefois quelques points noirs, au premier desquels la forte hausse des cambriolages.

    D'une façon générale, les atteintes aux biens constatées en 2011 "ont diminué de 1,74 %" (- 7,1% de vols liés aux véhicules à moteur, - 0,1% de vols avec violences, - 19,1% de vols à main armée contre les établissements industriels ou commerciaux), mais le ministre de l'Intérieur a reconnu "un point noir", celui de la hausse du nombre de  cambriolages de résidences principales et secondaires : plus "de 16%",selon "une tendance que nous enregistrons depuis deux ans". Selon les chiffres de l'Observatoire national de la Délinquance, cette hausse est exactement de 17,1%. Pour Claude Guéant, cette explosion est le fait de "raids menés par des personnes originaires d'Europe centrale et orientale". "C'est très difficile à combattre parce que ce sont des gens qui passent d'un pays à l'autre très rapidement"

    Le cambriolage est un fléau d’autant plus grave qu’on remarque une augmentation significative des intrusions alors que les occupants sont présents dans l’habitation : c’est la technique du home jacking.

    Le home jacking se pratique généralement la nuit et ne dure que quelques minutes.  Expérience particulièrement traumatisante, les assaillants profitent généralement de l’effet de surprise pour se faire indiquer sous la menace les biens précieux et repartent très vite avec leur butin.

    • 8% des foyers français étaient équipés d'une porte blindée en France en 2009.
    • 55 % des cambriolages sont commis entre 14 et 17 heures.
    • 95% des cambrioleurs prennent la fuite en cas de déclenchement d’une alarme.
    • Environ 320 173 cambriolages en France, entre juillet 2008 et juillet 2009.
    • Les cambriolages représentent 14% des atteintes aux biens.
    • 80% des cambriolages ont lieu en ville et 13% seulement sont élucidés.
    • 50% des cambriolages concernent les résidences principales, 6% les résidences secondaires et 44% les locaux professionnels.
    • 80% des cambrioleurs empruntent la porte, les autres passent par le toit ou les fenêtres.
    • 5 minutes : c'est le délai moyen après lequel le monte-en-l'air abandonne son effraction.
    • En général, un cambriolage ne dépasse pas une vingtaine de minutes.
    • La sonnerie d'une alarme ferait fuir près de 95% des intrus. Un argument majeur pour s'équiper !
    • Plus étonnant que tout : 22% des Français ayant subi un cambriolage n'ont absolument rien fait par la suite pour améliorer leur sécurité ! 
    • 80% des cambriolages ont lieu en plein jour 
    • 55% entre 14 et 17H

     

    Il y a donc egalement 20% des cambriolages la nuit pendant le sommeil des proprietaires

    Un cambriolage dans une résidence principale coûte à ses victimes près de 6.500 euros, se commet parfois en leur présence, la plupart du temps

     

    Que faire pour se protéger des cambriolages ? Voici les réponses du Ministère de l'intérieur :

    • Equipez votre porte d'un système de fermeture fiable, d'un viseur optique, d'un entrebâilleur.
    • Protégez vos fenêtres et ouvertures à l'aide de volets, grilles, barreaux. Un système d'alarme peut toujours être utile.
    • Fermez votre porte à double tour lorsque vous êtes chez vous.
    • N'inscrivez pas vos noms et adresse sur votre trousseau de clés.
    • Ne laissez pas vos clés sous le paillasson ou dans la boite à lettres.
    • Laissez un double chez une personne de confiance.
    • Changez votre serrure si vous avez perdu vos clés.
    • Placez vos bijoux et valeurs en lieux sûrs (les piles de linge sont les cachettes les plus connues).

     Certains cambrioleurs utilisent des signes de reconnaissance tracés au stylo, au crayon ou à la craie. Si vous voyez de tels signes, recopiez-les sur un papier, effacez-les et parlez-en aux policiers ou aux gendarmes de votre secteur.

     

    Cambriolages - Que faire en cas d'absence durable ?

    • Avisez vos voisins ou le gardien de la résidence.
    • Votre domicile doit paraître habité : demandez que l'on ouvre régulièrement vos volets.
    • Signalez votre absence au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie : dans le cadre des opérations " Tranquillité vacances ", une tournée de surveillance sera alors mise en place.
    • Faites suivre votre courrier ou faites le prendre par une personne de confiance : une boîte à lettres débordante de plis révèle une longue absence.
    • Ne laissez pas de messages sur votre répondeur téléphonique qui indiquerait la durée de votre absence ou transférez vos appels si vous le pouvez.

     

    Où se déroulent les cambriolages ?

    En tête du classement des départements préférés des cambrioleurs, on trouve la Guadeloupe. Avec un taux de 6,5 cambriolages pour 1.000 habitants, elle précède d’un cheveu le Vaucluse (6,4 pour 1.000 habitants). De manière générale, les départements d’outre-mer sont parmi les plus exposés au risque de cambriolage. La Guyane affiche ainsi une statistique de 6 pour 1.000 habitants. Concernant le France métropolitaine, le sud-est est particulièrement touché par les affaires de cambriolages d’habitations principales.

    Les régions parisiennes et PACA sont particulièrement touchées.

    Six départements ont un taux compris entre 5,4 et 6,5 pour 1.000 habitants (les Pyrénées-Orientales, l’Hérault, le Gard, le Vaucluse, les Bouches du Rhône et les Alpes-Maritimes). « Ces taux importants de cambriolage sur la Côte d’Azur répondent en fait à une logique purement mathématique. Plus il y a d’habitants, plus il y a d’auteurs de cambriolages potentiels et plus il y a le choix dans les maisons à vider » explique Cyril Rizk, responsable des statistiques à l’Observatoire national de la délinquance.

    Pourtant, l’Île de France que l’on pourrait considérer comme une région très exposée limite la casse et reste dans la moyenne nationale de 2,7/1.000 habitants. A l’inverse, le risque de se faire cambrioler est extrêmement faible dans le centre de la France. Les résidents du Cantal peuvent dormir sur leurs deux oreilles avec seulement 0,3 cambriolage pour 1.000 habitants département du Cantal. La Haute-Corse remporte quant à elle la palme de la plus forte variation à la hausse. Les cambriolages y ont crû de 71,4%. La Corrèze a été le meilleur élève en la matière en 2009 avec une baisse de 34,4%.

    Tout comme les risques d’inondation, de tempête, les statistiques des cambriolages peuvent représenter une donnée importante dans le calcul des tarifs de l’assurance multirisques habitation, au titre de la sinistralité potentielle.

     

    Sources : Ministère de l'Intérieur / Observatoire de la Sécurité., TF1 Enquêtes et révélations, news-assurances.fr / Observatoire national de la délinquance (OND) / Enquête de victimation de l’INSEE : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&;ref_id=NATSOS05301 / Chiffre de la délinquance 2011 – rapport 2011 : http://www.inhesj.fr/fichiers/ondrp/rapport_annuel/ra2011/synthese_rapport_2011.pdf / Article du figaro : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/07/23/01016-20090723ARTFIG00019-l-alarmant-retour-des-cambriolages-en-france-.php

     

    17 janvier 2012 (source tf1)

    Explosion des cambriolages, fait de "raids étrangers".

     

    D'une façon générale, les atteintes aux biens constatées en 2011 "ont diminué de 1,74 %" (- 7,1% de vols liés aux véhicules à moteur, - 0,1% de vols avec violences, - 19,1% de vols à main armée contre les établissements industriels ou commerciaux), mais le ministre de l'Intérieur a reconnu "un point noir", celui de la hausse du nombre de  cambriolages de résidences principales et secondaires : plus "de 16%",selon "une tendance que nous enregistrons depuis deux ans". Selon les chiffres de l'Observatoire national de la Délinquance, cette hausse est exactement de 17,1%.

    Pour Claude Guéant, cette explosion est le fait de "raids menés par des personnes originaires d'Europe centrale et orientale". "C'est très difficile à combattre parce que ce sont des gens qui passent d'un pays à l'autre très rapidement", a-t-il dit, précisant avoir demandé à la Commission européenne la mise aupoint d'un plan spécifique animé par Europol et Eurojust, les bras policier et judiciaire de l'Union européenne. Claude Guéant a également salué le dépôt par trois députés d'une proposition de loi qui permettrait d'étendre la peine complémentaire d'interdiction du territoire français aux étrangers qui résident depuis peu de temps en France et qui ont commis des actes de délinquance.

     

    Les cambriolages en queslques chiffres : (source tranquille-emile)

    Les cambriolages sont bien plus fréquents qu’on ne le pense. Saviez-vous qu’il y en a un toutes les 10 secondes ?

    L’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP) nous apprend que les cambriolages de résidences principales ont progressé de 11 % en un an. Une explication probable : la hausse du prix de l’or. Les cambrioleurs ont en effet davantage tendance à rechercher des bijoux confectionnés dans ce matériau. D’ailleurs, l’ONDRP a constaté une forte hausse des vols de ce type de bijoux, que ce soit lors de cambriolages ou de vols à la tire. Parmi les objets les plus souvent volés, viennent ensuite lematériel hi-fi, l’argent, les cartes bancaires et le matériel informatique.

    L’observatoire a également constaté que les départements tels que l’Ile-de-France, l’Oise, les Yvelines, les Vosges, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, le Gard, la Lozère, la Savoie et les Alpes-de-Haute-Provence étaient particulièrement touchés par les actes de cambriolages, en progression depuis un an dans ces départements.

    Les effractions sont le plus souvent commises pendant les vacances, en été et à Noël. Une fois sur trois, le cambriolage a lieu en présence des victimes. Sachant qu’en plus, un cambriolage coûte en moyenne 6 500 euros aux victimes, mieux vaut se protéger avec un système d’alarme et télésurveillance et partir l’esprit tranquille !

    Sur le site planetoscope.com, vous pouvez voir le nombre de cambriolage effectués depuis le début de l’année et mis à jour en temps réel. Vous constaterez que ce chiffre augmente assez rapidement. Le site indique même le nombre d’infractions depuis votre connexion sur le site ! Ne restez pas trop longtemps hypnotisé sur ces chiffres et pensez à securitegooddeal.com )

     

     


     

    L'espionnage : (source SGD)

    Quelques chiffres :

    Actuellement en France, 20.000 à 30.000 téléphones sont officiellement sur écoutes. Il y a 3.000 à 4.000 interceptions de sécurité autorisées chaque année par le Premier ministre et environ 25.000 écoutes judiciaires.

    Les services officiels français estiment à plus de 100.000 (voir 200.000 selon les sources prises en compte) le nombre de personnes victimes d'écoutes illégales en France... Notre but est bien évidement de lutter uniquement contre les actions d'espionnages illégales.

    Aux Etats-Unis, le FBI et la chambres de commerce américaine affirment que les entreprises perdent environ 2 milliards de dollars par mois en espionnage (vol de renseignements). Dans le même temps les firmes américaines consacrent environ 2,3 milliards de dollars par an à l’espionnage industriel. En Angleterre, il se vend plus de 7 millions d'euros de matériel d’espionnage par an.

     

    Les différentes techniques des espions :

    La première protection contre les micro-espions et les systèmes d’espionnage professionnels ou amateurs est une bonne connaissance de leurs principes et de leur fonctionnement.

     

    Qu'est-ce qu'un micro-espion ?

    Le terme micro-espion ou camera-espion peut regrouper différents produits. Il s’agit en général de produits électroniques composés de micro-émetteurs radio à portée plus ou moins longue et de taille compacte, placés dans la pièce à écouter. Ce peut être aussi les dispositifs qui permettent d'écouter les conversations téléphoniques de tiers en direct ou en différé, et/ou de les enregistrer en même temps et de connaître le numéro de téléphone appelé. Mais un micro-espion peut également être un système d’espionnage vidéo, l’émetteur étant associé à une micro-caméra, il associe donc au son l’image.

    Il faut donc parler de systèmes d’espionnage et pas seulement de système d’écoutes. Le son n’est plus la seule priorité, l'image l’est tout autant.

    Le nombre des possibilités techniques est quasi infini.

    Retrouvez tout nos produits incendie dans notre MENU « camera espion »

    Le monde actuel est plein d'indiscrets, d’apprentis espions mais aussi de véritables professionnels de l’espionnage économique.

     

    L'INCENDIE en France c'est :

    250 000 Sinistres par an, entraînant  10 000 victimes, plus de 800 morts dont 80% par intoxication (l'intoxication par les fumée est la première cause de décès chez les victimes d'incendie) Si 70% des incendies se déclenchent de jour, 70% des incendies mortels se produisent de nuit, faute d'avertissement (détecteur de fumée). Contrairement aux idées reçues, la fumée non seulement ne réveille pas mais produit l'effet inverse. Elle contient du monoxyde de carbone qui plonge dans un sommeil profond. 2ème cause de mortalité accidentelle chez enfants de moins de 5 ans. En effet, les enfants et les personnes âgées qui ne peuvent, ni fuir rapidement, ni maîtriser seuls un début d'incendie sont souvent les premières victimes.

    Retrouvez tout nos produits incendie dans notre rubrique sécurité incendie.

    Chaque année on recense 6000 intoxications entraînant 300 décès dus au monoxyde de carbone, gaz incolore, inodore mais mortel.

     

    Installation de détecteurs de fumée dans les locaux à usage principal d'habitation :

    « Art. L. 129-8. – I. – Tout propriétaire de locaux à usage principal d'habitation est tenu d'installer dans ces locaux au moins un détecteur de fumée normalisé.

    « Il notifie cette installation à l'assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d'incendie.

    « II. – Tout occupant de locaux à usage principal d'habitation est tenu de veiller à l'entretien et au bon fonctionnement des détecteurs de fumée installés dans ces locaux en application du I. Toutefois, cette obligation incombe au propriétaire dans les cas définis au second alinéa de l'article 2 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986.

    « Art. L. 129-9. – Un décret en Conseil d'État définit les caractéristiques et les conditions de la normalisation des détecteurs de fumée mentionnés à l'article L. 129-8 ainsi que les conditions de leur installation, de leur remplacement et celles de leur entretien.

    « Ce décret précise également les modalités d'information des occupants de locaux à usage principal d'habitation sur les caractéristiques, le fonctionnement et l'entretien des détecteurs de fumée installés dans ces locaux. »

     

    Délibéré en séance publique, à Paris, le 10 juillet 2008

     

  • Communiqué de presse

    Communiqué de presse :

    05/09/2014

     

    Prévenir les départs de feux domestiques : le rôle de la détection incendie

     

     

    « A la première minute, un verre d’eau ; après cinq minutes, un seau d’eau ; après un quart d’heure, une tonne d’eau ; ensuite, on fait ce que l’on peut.» Les pompiers ont coutume de transmettre ce dicton à leurs jeunes recrues afin d’insister sur l’importance d’intervenir au plus vite lors d’un incendie.

     

     

    Pour mémoire...

     

    En France, chaque année, pas moins de 250 000 incendies se déclarent chez des particuliers. Ce sont deux personnes qui meurent tous les jours en raison d'un incendie. Toutes les deux minutes, un feu se déclare, le plus souvent la nuit. Des chiffres et des statistiques qui effarent...

    Ø2 / 3 des victimes périssent asphyxiées dans leur sommeil,

    Ø20% des incendies démarrent dans la cuisine et 25% sont d’origines électriques.

     

    Pour lutter contre les incendies domestiques, plusieurs équipements sont nécessaires pour un logement :

    pour prévenir de l’incendie : détecteurs, système incendie,

    pour lutter contre le feu : extincteurs, couverture anti-feu, trousse de secours. 

    Il convient de ne pas oublier que la précocité de détection est un facteur majeur pour la sécurité des biens et des personnes de même qu’il convient d’imposer à tous les utilisateurs des règles de prudence élémentaires (éteindre les appareils électriques en partant, couper le gaz, isoler les combustibles (essence, pétrole, alcool, etc) dans un local clos éloigné de toute source de chaleur ou de potentiel inflammable).

    Il est utile de rappeler qu’un détecteur de fumée relié à un système d’alarme représente la meilleure protection pour lutter efficacement contre les départs de feux domestiques.

     

    INFORMATION : la loi Morange impose, d'ici le 8 Mars 2015, d’installer au domicile de chacun des détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF).

     

     

    Toute l’importance de l’endroit

     

    La fonction primordiale des détecteurs de fumée est l’analyse permanente de l’air ambiant et des fumées qu’il pourrait contenir.

    Après cet examen, si le système de détection décèle des particules de fumée, il produira alors une puissante alarme sonore qui alertera les occupants du logement. Attention, le détecteur de fumée ne sait pas faire la différence entre une fumée de cuisson et une fumée d’incendie. Ainsi, il est recommandé de ne pas l’installer dans certaines pièces comme la cuisine, le garage ou la chaufferie pour éviter de fausses alertes toujours inopportunes.

    En complément des détecteurs de fumée, ce sont les détecteurs de chaleur qui remplissent le rôle de détection incendie pour les pièces précitées.

    Par conséquent, une installation incendie pertinente associe des détecteurs de fumée et des détecteurs de chaleur afin d’optimiser la prévention des incendies domestiques au sein de votre habitation.

    Lorsqu’un détecteur incendie donne l’alerte, il convient de réagir vite et bien. Si vous vous trouvez en présence de quelques flammes sans fumée, vous pouvez encore intervenir pour essayer d’éteindre le feu (attention de ne pas jeter d’eau sur un feu à proximité d’une source électrique – il conviendra donc de couper le disjoncteur et de disposer selon le cas d’une lampe de secours). Si la fumée est définitivement présente, ne tentez plus d’intervenir et évacuez seulement tous les occupants du logement.

    Ø Si le départ d’incendie est dit « maîtrisable », et selon la situation, vous pouvez intervenir avec des extincteurs ; les feux de cuisson nécessitent plutôt l’utilisation d’une couverture humidifiée ou une couverture anti-feu

    Ø Si le départ d’incendie est « non-maîtrisable », il convient d’appeler les secours Pompiers (18 ou 112), de répondre le plus précisément à leurs questions et d’attendre leur intervention. L’ensemble des occupants des lieux sinistrés doit être évacué (s’il s’agit d’une résidence : évacuer toute la résidence). La règle de conduite, dans tous les cas est de garder son calme.

     

     

    Il existe 11 causes fréquentes d'incendie domestiques :

     

    1. L'installation électrique est obsolète ou hors normes,

    2. L’inflammation d'un objet proche d'une source de chaleur,

    3. Le barbecue,

    4. La cigarette allumée lors d’endormissement,

    5. La cheminée non ramonée,

    6. Feu provoqué par les enfants,

    7. Le feu en cuisine (friteuse, plat qui casse à la cuisson),

    8. Les équipements obsolètes de chauffage ou obstrués,

    9. Les bougies mal éteintes,

    10. Les liquides inflammables mal stockés,

    11. Les décorations de Noël.

     

     

    En résumé...

     

    Pour votre sécurité et parce que la loi vous l’impose dès Mars 2015, équipez-vous de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF), ce sera alors, plusieurs centaines de vie sauvées chaque année.

    Plusieurs précautions sont à observer pour éviter tout incendie : bien utiliser les appareils électriques et éloigner les enfants de toute manipulation d’objets inflammables (allumettes, briquet, alcool, essence, etc).

    NE PAS OUBLIER, les secours Pompiers restent les seuls compétents pour lutter contre un incendie que vous ne sauriez plus maîtriser.

     


    Communiqué de presse :

    25/08/2014

     

    « Voisins Vigilants »... et alarme performante, le mariage de raison.

     

     

    Opération « Tranquillité Vacances » ou OTV :

     

    En France, le dispositif de surveillance du voisinage n’est pas né aujourd’hui. Il a en fait vu le jour en 1974 sous le nom d’opération tranquillité vacances ou OTV et a été institué pour lutter contre le cambriolage notamment.

    Cette OTV permettait de faire surveiller une habitation ou un commerce inoccupé pendant les vacances scolaires; principalement de fin juin à début septembre; par les Services de Police.

    Forte de son succès, c’est en septembre 2009 que l'opération s’est étendue à l’ensemble des congés scolaires de l'année.

    Ainsi, au cours de l’été 2010, le Ministère de l'Intérieur a noté que grâce à ce dispositif innovant, les cambriolages ont représenté moins de 1 % des  habitations signalées aux Forces de l'Ordre.

    voisins vigilants

     

     

    Naissance de la « Surveillance de Voisinage »

      

    La surveillance de voisinage (notez « Neighbourhood watch » en Anglais) est avant tout populaire dans les pays Anglo-saxons mais elle est également en vigueur aux Etats-Unis, en Allemagne et en Australie.

    Cette méthode surveillance a connu une telle réussite qu’aujourd’hui, ce dispositif a été mis en service en France.

    Elle désigne l’action d’un ensemble de résidents d’un même quartier, ou d’une même rue, qui s’associent et s’engagent mutuellement à être attentifs à des faits, des déplacements, des individus inhabituels qui seraient notés comme suspects. Elle peut ainsi fournir et faire remonter des informations aux Services Municipaux ou aux Services de Police ou de Gendarmerie.

    Elle a permis de prévenir et de faire diminuer de façon singulière, la délinquance et les cambriolages.

    En France, alors qu’un cambriolage a lieu toutes les 90 secondes, des centaines de municipalités ont soutenu cette initiative de « Voisins Vigilants » en documentant et en expliquant aux citoyens de leur commune la nécessité d’adhérer à ce dispositif de surveillance mutuelle.

    Il existe plusieurs appellations  pour ce mode de « surveillance » :

    • En France : « Voisins vigilants
    • En Suisse (Canton de Vaud) : « Surveillance mutuelle des habitations »

     

     

    Dispositif « Voisins Vigilants » et système alarme

     

    Si ce dispositif de « surveillance mutuelle » se révèle être un moyen palliatif au vandalisme et à la délinquance, elle n’offre tout de même pas la totale protection et la sécurité d’un système alarme.

    En effet, elle permet  simplement une prévention contre d’éventuels méfaits ou cambriolages, mais elle ne peut se prévaloir d’empêcher des individus de s’introduire dans les maisons.

    Car, si ce dispositif qui a considérablement fait baisser le taux de cambriolages, il a surtout permis aux cambrioleurs de se déplacer vers des lieux moins « hostiles » et moins sécurisés.

    Ainsi est-il utile de rappeler que le moyen de dissuasion le plus efficace contre les vols reste l’alarme.

    Un système d’alarme protège et sécurise les lieux, alerte immédiatement leurs occupants et/ou les personnes dont les numéros de téléphone sont enregistrés sur la centrale et permet donc de mettre complètement en déroute les intrus et nuire ainsi à leur projet de cambriolage.

     

     

    Pour résumer et conclure en quelques mots...

     

    Avec la reconnaissance de l’efficacité du dispositif « Voisins Vigilants » et l’augmentation progressive de ses adhérents, celui-ci se « taille » une bonne renommée dans le milieu de lutte contre les cambriolages et la délinquance.

    Cependant, il faut toujours avoir à l’esprit, que seul, l’équipement d’un système alarme (muni d’une sirène extérieure) performant permet de déjouer les actions des cambrioleurs ; ce qui est le cas dans 95% des cas de tentatives d’effraction.

    La sécurité n’a pas de prix...ou si, plutôt un prix securiteGOODdeal.com !!

     


    Communiqué de presse :

    20/08/2014

     

    Les codes des voleurs, info ou intox ?

     

     

    Les voleurs ont leurs propres codes pour marquer les logements à cambrioler

     

    Les cambrioleurs, toujours plus véhéments, sévissent de nos jours, aussi bien en ville qu’en campagne et indifféremment des catégories sociales et de l'âge des victimes. Sans foi ni loi ils peuvent, également, s'attaquer aux personnes âgées, solitaires ou diminuées.
    Ils ont plusieurs méthodes pour communiquer entre eux.

    La première méthode, plus ancienne consiste à inscrire des symboles sur les maisons. Le plus souvent, il s’agit d’une croix qui indique un projet de cambriolage. Ces inscriptions indélébiles sont apposées sur la porte, son encadrement, une marche ou le trottoir. Il peut y en avoir une ou plusieurs. Elles sont apposées de manière à être visibles.

    Il existe une méthode plus récente, issue de la technologie actuelle et qui est favorite des voleurs : il s'agit du GPS. La méthode est très simple. En effet, il suffit au voleur en repérage de se mettre devant la maison à cambrioler et d’enregistrer sa position. Ensuite, il n’a plus qu’à transmettre les informations à ses complices qui retrouveront le lieu exact grâce aux coordonnées GPS.

     

     

    Il vaut mieux une fausse alerte que pas d'avertissement du tout

     

    Dans les deux cas, le cambriolage intervient après le repérage. Et souvent « tout se passe très vite : «pas plus de 5 à 15 minutes par maison», précise la police. Ce qui permet aux cambrioleurs de visiter plusieurs habitations d’une même rue au cours d’une matinée, par exemple.
    Afin de les contrer, les forces de l’ordre – qui sont régulièrement interpellées lors de séries de cambriolages - font maintenant de plus en plus appel à la vigilance des riverains. 
    Ce dispositif altruiste et sécurisant intéresse les personnes concernées de manière croissante et sollicite la bienveillance de chaque habitant d'une même commune.
    En effet, « il ne faut surtout pas hésiter à appeler le 17 pour signaler quoi que ce soit de suspect : une voiture inconnue, des personnes dont la présence est inhabituelle ou au comportement douteux… tout ce qui peut sembler suspect. Mieux vaut une fausse alerte que pas d’avertissement du tout », énonce clairement la police.

    Les forces de police livrent ici plusieurs astuces pour éviter les cambriolages ou, à défaut, se tenir prêt en cas de vol.
    Elles sensibilisent aussi la population aux faux démarchages, et donc aux vols, par ruse par un moyen très simple :
    « En cas de doutes, il faut vérifier : l'identité de la ou des personnes se présentant à vous en leur demandant leur carte professionnelle et/ou en contactant l’entreprise censée employer les personnes qui se présentent chez vous. »
    En effet, il est possible de se trouver face à de faux agents des eaux, d’ErDF, de couverture et même des forces de l’ordre ; l’habit ne faisant pas le moine.

     

     

    Les codes des voleurs et les réseaux sociaux ?

     

    La gendarmerie a pris les devants en publiant sur Facebook et Twitter le code utilisé par les cambrioleurs pour identifier une cible potentielle. Ainsi si vous trouvez un de ces signes sur un mur, un portail ou encore sur la boîte aux lettres d’une habitation près de chez vous, votre quartier a très certainement été visité par des cambrioleurs. Et s'il n'y a pas encore eu de cambriolage, ils ne devraient probablement pas tarder à revenir.

    Source : http://www.courrier-picard.fr/

    Toutefois, la Gendarmerie Nationale s'est retrouvée bernée car ce code n'est en réalité qu'une rumeur qui servait, entre autres, à admonester les gens du voyage. C'est en tout cas ce que révèle le site Hoaxbuster.com assurant que cette « pseudo dénonciation », relayée en fait par les forces de l'ordre a, en réalité, été lancée par une association d'anciens membres de la police. Cette dernière ne souhaitait en fait que faire le buzz. 
    Pour le moment, la gendarmerie nationale n'a pas démenti sa publication sur ce fameux code...

    Source : http://www.planet.fr/ le 29/04/2014

     

     

    Et, pour résumer :

     

    Que ce soit par système de codes ou par localisation GPS, les voleurs ne reculent devant rien ni personne pour mettre leurs projets à exécution.
    C'est le moment de compter les uns sur les autres et de rejoindre le service altruiste de vigilance et de surveillance afin de dénoncer tout mouvement, passage, personne suspecte pour déjouer les plans des cambrioleurs.
    L'autre moyen qui a depuis longtemps fait ses preuves et tend de plus en plus à se développer, l'est l'équipement d'un système d'alarme sans fil infaillible.

    http://www.securitegooddeal.com/

     


    Communiqué de presse :

    14/08/2014

     

    Les détecteurs incendie, une obligation nécessaire

     

    En France c'est 1 incendie toutes les 2 minutes !!!

    Selon un article du quotidien français Le Monde en 2008, "la généralisation des détecteurs de fumée devrait permettre de sauver 400 à 500 vies par an et de réduire le nombre de personnes brûlées qui s'élève à 10 000 chaque année."

    Dans tous les pays où l'installation de détecteurs de fumée est obligatoire, on a constaté une diminution du nombre de décès de 50 %, car 70 % des victimes décédaient dans leur sommeil

    Source : Le Monde

     

     

    Nécessité du détecteur incendie

     

    Un arrêté publié au Journal officiel du jeudi 14 mars 2013 précise les exigences auxquelles doivent répondre les détecteurs de fumée normalisés installés dans chaque logement, les conditions de leur installation, de leur entretien et de leur fonctionnement. Tout lieu d’habitation devra en effet être équipé d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) au plus tard le 8 mars 2015.

    Un détecteur et avertisseur autonome de fumée (abrégé en DAAF) est un élément de sécurité qui réagit à la présence de fumée dans l'air.

    Agréé à la norme EN14604, il protègera, lors d'un départ de feu ou de très forte chaleur, tous les occupants d’une habitation contre une intoxication créée par les fumées toxiques.

    C'est un accessoire indispensable pour prévenir des accidents domestiques et pour assurer la protection des biens et des personnes.

     

     

    Recommandations et obligations :

     

    Il est recommandé d'installer un détecteur de fumée dans les couloirs menant aux pièces à vivre et à chaque étage de l'habitation. Pour une protection maximale, il est conseillé de placer un détecteur dans chaque chambre à coucher. Certifié  EN 14604, ce produit garantit qualité, sécurité et fiabilité (réaction au feu, aux chocs, compatibilité électromagnétique, puissance acoustique,…).

    Le détecteur de fumée doit :

    • Comporter un indicateur de mise sous tension
    • Etre alimenté par piles, batteries incorporées ou sur secteur (dans le cas où la batterie est remplaçable par l’utilisateur, sa durée minimale de fonctionnement est de 1 an)
    • Présenter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d’une source d’alimentation, indiquant l’absence de batteries ou piles
    • Emettre un signal d’alarme d’un niveau sonore d’au moins 85 dB(A) à 3 mètres
    • Emettre un signal de défaut sonore, signalant la perte de capacité d’alimentation du détecteur
    • Fournir certaines informations marquées de manière indélébile (nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur, numéro et la date de la norme à laquelle se conforme le détecteur, date de fabrication ou numéro du lot, type de batterie à utiliser, informations mode d’emploi pour l’installation, l’entretien et le contrôle du détecteur...).

       

       

      Détecteur de fumée couplé à une alarme

       

      Le détecteur de fumée DAAF peut également être relié à votre alarme par transmission sans fil.

      Equipé d'un capteur photo-électrique, et dans le cas où il est intégré à un système de sécurité, il permet aussi de transmettre l'information à une centrale (même lorsque celle-ci est en mode veille), qui déclenchera la sirène de l’alarme et peut aussi vous prévenir par téléphone ou par SMS.

       

       

      En résumé

       

      A partir de Mars 2015, chaque lieu devra être équipé de détecteurs de fumée.

      Il garantit protection et sécurité par l’avertissement d’une sirène de 85 Db et/ou un appel téléphonique si celui-ci est relié à un système d’alarme. 

      http://www.securitegooddeal.com/Detecteurs-incendie.html

       


      Communiqué de presse :

      11/08/2014

       

      Les blocs parkings, stop aux vols de places

       

      Il n’y a rien de plus exaspérant que de rentrer chez soi, le soir après une dure journée de travail ou bien en rentrant de vacances, que de trouver sa place de stationnement occupée !!

      Une place de parking vous est propre parce qu’elle vous est attribuée lors de l’acquisition ou de la location d’un appartement.
      Les propriétaires des véhicules qui se garent sur votre place de parking ignorent sans doute qu’il s’agit d’un emplacement réservé, et c’est pourquoi, qu’en tout état de cause, installer un bloc parking ou un arceau (ou barrière) de parking informe clairement le conducteur du véhicule indésirable qu’il n’a pas à stationner à cet emplacement.

       

       

      Pourquoi vous équiper d'un arceau de parking

       

      Pratique et facile d'utilisation, un arceau de parking est un moyen simple et efficace pour réserver et sécuriser votre emplacement.

      Les barrières de parkings sont des accessoires très prisés pour la réservation de place(s) de stationnement ; elles peuvent être mécaniques ou automatiques. Il en existe plusieurs modèles adaptés exactement à vos besoins.

      Parmi les différentes barrières dédiées aux aires de stationnements on peut citer les arceaux de parking qui sont généralement fixés au sol par trois appuis, les poteaux de parkings qui sont constitués d’une seule base,  les blocs parkings, les barrières, etc...

       

       

      Alors ? Arceau, barrière ou bloc parking

       

      En partant d’un modèle de base, un arceau de parking avec fermeture par cadenas se caractérise comme un obstacle pliant et très résistant réalisé en acier galvanisé de 32mm de diamètre et comme un outil parfait pour vous assurer la disponibilité de votre emplacement de parking à tout moment. Il se fixe au sol et se replie facilement d’un seul geste maintenu par le verrouillage d’un cadenas. (barrière de parking)

      Le nec plus ultra, c’est la barrière automatique de parking. Ingénue et extrêmement confortable, elle vous permet de réserver ou libérer votre place de parking tout en restant à bord de votre véhicule grâce à ses télécommandes sans fil.

      Par sécurité, cette barrière de parking est dotée d'un capteur de pression et d'intensité. Lorsqu'elle est en fermeture et qu'elle rencontre un obstacle (châssis, pare-choc, etc...) elle repart dans l'autre sens (ouverture) afin de ne créer aucun dommage aux personnes et véhicules.

      Le poteau ou bloc parking est, quant à lui doté d’une résistance accrue, il est réalisé en acier galvanisé de 3mm et son pied d’embase en fonte possède 4 ancrages pour une meilleure stabilité et une solidité à toute épreuve. Il est parfaitement dissuasif et ses bandes réfléchissantes lui permettent d’être aperçu de loin.

       

       

      Quelques mots pour résumer

       

      Escamotables, rabattables, autonomes ou automatiques, ces dispositifs de protection et de sécurité vous rendront la vie plus facile et plus douce puisque vous n’aurez plus jamais à vous soucier de savoir si votre place est libre quelque soit le moment de la journée.

      De plus vous trouverez forcément le modèle qui répond à vos besoins : http://www.securitegooddeal.com/Liste-des-bloc-parking.html

       


      Communiqué de presse :

      08/08/2014

       

      La vidéosurveillance accessible à tous, rêve ou utopie ?

       

      La vidéosurveillance reste le moyen le plus efficace et performant pour sécuriser les lieux qui vous sont précieux (maison, bureaux, entreprise, locaux commerciaux...)

      C’est un dispositif qui vous permet de surveiller à distance vos biens et ceux qui les occupent. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

      La vidéosurveillance ne doit cependant pas être une entrave à la liberté de chacun et porter atteinte à la vie privée.

      Elle est réglementée par la loi sur la vidéosurveillance qui impose aux propriétaires professionnels, de déclarer leur dispositif à la CNIL et/ou de faire une demande d'autorisation en Préfecture. Vidéosurveillance et vie privée sont en effet étroitement liées.

       

       

      La vidéosurveillance s’adresse à tout le monde

       

      Avec la recrudescence des cambriolages, des agressions, les ventes de systèmes de vidéosurveillance ont augmenté de manière importante et en a permis la popularisation grâce une baisse régulière des coûts (diminution de 50% du prix en 7 ans avec une augmentation tout aussi importante des performances).

      Il existe une multitude de dispositifs de vidéosurveillance. Pour choisir celui qui vous convient le mieux, il faut identifier vos besoins. La personnalisation d’un système vidéo doit se faire selon plusieurs critères :

      • si vous êtes notamment chef d’entreprise ou gérant d’un magasin, sa configuration doit être adaptée à la taille de votre activité mais aussi en fonction du type de risque auquel elle est exposée (bijouterie, banque, administration, garage automobile...).
      • si vous êtes un particulier et souhaitez simplement visualiser, enregistrer et consulter à distance l’intérieur et/ou l’extérieur de votre habitation, un dispositif conventionnel s’adapte parfaitement à vos besoins. Attention tout de même d’anticiper les contrejours et la luminosité nocturne. Dans ce cas il conviendra d’optimiser le choix du dispositif en choisissant les caméras adaptées.

       

      Selon vos exigences et les caractéristiques des lieux que vous souhaitez sécuriser, différentes technologies s’offrent à vous :

      • Caméra IP : elle est reliée à un réseau informatique qui transmet les images numériques. Ces dernières sont visualisables de n'importe où dans le monde grâce à une connexion Internet sécurisée (sur PC, smartphone, tablette...), cette technologie permet d’obtenir des images d’une très grande qualité
      • Caméra analogique filaire : c'est la technologie conventionnelle, encore aujourd’hui la plus utilisée. Chaque caméra est reliée à l'enregistreur par un câble de type coaxial (KX6 ou KX8). L'image n’est sujette à aucune perturbation extérieure (brouilleur, scanné), mais les travaux d'installation peuvent être plus importants. L'image est de très bonne qualité
      • Caméra Wi-Fi ou sans fil : c'est la technologie la plus discrète et qui génère le moins de travaux. Le Wi-Fi est réservé aux caméras IP et le sans fil aux caméras analogiques. Elle est reliée à l’enregistreur par ondes radio. Attention, il faut tout de même prévoir un point d’alimentation au lieu et place de chacune des caméras

       

       

      Rêve ou utopie ?

       

      La vidéosurveillance porte à croire que notre société  est dominée par la surveillance numérisée supposée compétente pour sinon supprimer, réduire de façon éloquente le crime et la délinquance.

      A ce stade de la réflexion, il est plutôt juste de penser que la vidéosurveillance nous permet d’être rassurés sur la surveillance de nos biens et de pouvoir observer à distance les lieux protégés.

      La vidéosurveillance n’est pas un rêve mais plutôt une réalité avec laquelle nous sommes chaque jour un peu plus « poussés » à vivre, tant l’insécurité est omniprésente.

      Ce qui est sûr, en revanche, c’est que cet état d’esprit, cette situation d’inquiétude dans laquelle nous évoluons quotidiennement, nous renforce dans la nécessité de nous équiper de systèmes de vidéosurveillance en fonction de nos besoins et attentes.

      Et ce rêve de tranquillité s’assouvit désormais avec la distribution de kits de vidéosurveillance performants et surtout accessibles à tous que l’on trouve désormais à des prix très compétitifs : http://www.securitegooddeal.com/Kit-Video-economique.html

       

       

      En quelques mots

       

      La démocratisation des systèmes de vidéosurveillance permet de faire face à la recrudescence des agressions, incivilités et cambriolages tant sur un plan individuel que collectif. Désormais la vidéosurveillance est à la portée de toutes les bourses.

       


      Communiqué de presse :

      31/07/2014

       

      Les coffres-forts ? La solution pour les costauds

       

      Selon le rapport de l’observatoire national de la délinquance, toutes les 90 secondes un cambriolage est commis en France.

      Parce que le cambrioleur est mis en échec dans 99% des vols, l'arme indispensable c'est le : COFFRE-FORT et les Français qui ne sont pas encore équipés d’une alarme maison ont le plus perdu confiance dans le système bancaire font exploser leurs ventes.

       

       

      Pourquoi un coffre-fort, alors ?

       

      Les particuliers inquiets face à l'instabilité du système financier préfèrent garder une partie de leurs économies chez eux, plutôt qu'à la banque. A l'heure où certains envisagent la possible sortie de la Grèce de la zone euro, la crainte et le stress se font sentir non seulement sur les marchés financiers mais aussi auprès des particuliers et petits commerçants..

      Environ 45 000 foyers dans l'Hexagone ont acheté un coffre pour l'installer à leur domicile en 2011 et en septembre de la même année, un sondageIFOP (pour le JDD.fr) révélait que 48% des Français «doutent de la résistance des banques face à la crise financière». Cette inquiétude se traduit par une forte progression des achats de coffres-forts. Les ventes ont ainsi augmenté de 54% au premier trimestre 2012 par rapport à 2011.

      Même si vous n'avez pas connu la mauvaise expérience et le préjudice tant moral que pécuniaire d'un cambriolage, et que vous n’êtes pas encore équipé d’une alarme maison, vous protéger du vol de vos biens de valeur (bijoux, biens de famille, argent liquide), d'objets ou d'armes de collection et de défense, de documents importants, est devenu, de nos jours, la raison principale et même vitale de s'équiper d'un coffre-fort.

      Il pourra également contenir et sécuriser toutes vos données informatiques confidentielles (DVD, clés USB, disques durs), vos photos….

      Il mettra à l'abri tout ce qui vous tient à cœur ou vous est nécessaire, et cela, pour votre tranquillité et la quiétude votre famille, de votre entreprise.

      Le coffre-fort à poser ou à fixer au sol se révèle être le dispositif de protection au quotidien dont nous ne pourrons bientôt plus nous passer.

       

       

      Le coffre-fort vous assure verrouillage et sécurité :

       

      Le coffre-fort est équipé d'une serrure à clef + code secret jusqu'à 8 chiffres à double panneton VDS de haute sécurité.

      Sur certains modèles, en cas d'entrée de 3 codes erronés successifs, la temporisation interdit l'entrée d'un nouveau code pendant 20 secondes et déclenche une sirène, ce qui réduit notablement le risque de tentatives frauduleuses

       

       

      Quelques mots pour résumer :

       

      L'équipement d'un coffre-fort vous offre et vous assure la protection de tout ce qui vous est cher.

      Vital, il est le gardien de votre tranquillité et la pérennité de votre environnement professionnel.

       


      Communiqué de presse :

      25/07/2014

       

      Le Canon à brouillard… et les voleurs partent en "fumée" !!

       

      De nos jours, il est prouvé que  65% des cambriolages cessent lors du déclenchement des sirènes d’un système d’alarme, qu’ils durent en moyenne 5 minutes et que le préjudice financier moyen représente 6500€*...

      Quelle est donc la solution pour lutter contre ce fléau ?

      * statistiques ONDRP 2013

      …Le canon à brouillard ou générateur de fumée

       

       

      Pourquoi un canon à brouillard, alors ?

       

      La protection par le brouillard protège instantanément votre intérieur et les biens qu’il renferme en libérant une épaisse fumée qui opacifiera l’environnement du cambrioleur et ne lui permettra pas de distinguer à plus de quelques centimètres.

       

      Dérouté et dans un sentiment de panique, il sera ainsi contraint d’abandonner tout projet de vol et ne pensera qu’à s’échapper.

       

       

      Le canon à brouillard vous protège et vous sécurise :

       

      Dès son déclenchement, le canon à brouillard ou générateur de fumée laisse immédiatement échapper un brouillard complètement opacifiant.

      D’une densité non négligeable, il contient du glycol qui est inoffensif et sans dépôts sur les vêtements ou les meubles et remplira ainsi la pièce jusqu'a 1600 m3 / minute !

      Son action est si inattendue et dissuasives/, que le canon à brouillard pourra même se passer de l’intervention d’un gardien, tant il remplira son rôle à faire fuir les voleurs.

        

      Par son intervention, ce brouillard rend tout cambriolage irréalisable !

      Une adjonction de menthol à la fumée permet aux Forces de Police et de Secours de pouvoir distinguer un déclenchement du générateur de fumée d'un départ de feu.  

      Il est très facile à installer, bénéficie d’une utilisation simplifiée et de la possibilité de programmer un temps d'éjection de 15 à 60 secondes (30 sec = 800m3, 60 sec= 1600m3).

      Grâce à sa batterie de secours il profite d’une autonomie de 30 minutes en cas de coupure secteur.

      Il y a déjà de nombreuses années que le canon à brouillard est utilisé dans les boutiques de luxe (bijouteries, magasins de prêt-à-porter…) et il est sans aucun doute l’accessoire le plus  impressionnant contre les vols.Et désormais, il est à la portée de chacun (particuliers, établissements publics et privés, entreprises…) à un prix très abordable : Le canon à brouillard, générateur de fumée

       

       

      Quelques mots pour résumer :

       

      Les canons à brouillard ont permis de vérifier d’une redoutable efficacité pour repousser les intrusions et d’ainsi faire échouer les tentatives de cambriolage.

      Quand les systèmes de sécurité plus classiques dérangent et arrêtent considérablement les cambrioleurs, le canon à brouillard ou générateur de fumée les met littéralement en déroute et les fait détaler !!!

       


      Communiqué de presse :

      18/07/2014

       

      L'alarme sans fil, la première protection de votre domicile

       

       

      Nécessité d’un système alarme sans fil ?

       

      En France, c’est 1 cambriolage qui se produit toutes les 1.5 minutes et 985 cambriolages par jour. En cinq ans, ils ont augmenté de plus de 50%. Toutes les régions sont touchées, indépendamment des classes sociales  et même les bourgs et campagnes jusque là tranquilles n’échappent pas à ce fléau. Les larcins représentent en moyenne 1810 € et face à cette recrudescence, les particuliers et PME s’équipent désormais dans l’urgence, de systèmes alarme.

      Les chiffres de la préfecture de police indiquent que 96% des cambriolages stoppent au moment du déclenchement de la sirène.

      Sources : http://www.planetoscope.com/
      Journal 13/45 de M6

       

      Les systèmes d’alarme sans fil sont, actuellement sur le marché, des produits sûrs et performants et l’on ne cache plus leurs avantages :

      • Une transmission sans fil permettant une utilisation dans des endroits inaccessibles
      • Une économie lors de l'installation et la possibilité d’ajouter des éléments afin d’optimiser toujours plus votre système de sécurité
      • Un montage simple et surtout sans câbles ni fils 
      • Une facilité à transporter en cas de déménagement

       

       

      Alarme sans fil RTC ou GSM

       

      Il existe deux types d’alarmes sans fil pour maison :

      Un système alarme avec gestion des appels à l’aide d’un transmetteur téléphonique RTC, et une alarme équipée d’un transmetteur téléphonique GSM.

      • Un système d’alarme RTC est équipé d’une centrale qui est  raccordée à une ligne France Telecom analogique ou bien une BOX ADSL. Les appels des numéros qui y sont enregistrés  sont gérés par la ligne téléphonique.
      • Un système d’alarme GSM est, lui, équipé d’une centrale GSM : Elle doit  être équipée d’une carte SIM et c’est par elle que seront passés tous les appels pour vous avertir d’une intrusion.

      Alors ? Alarme GSM ou RTC que choisir ?

      Grâce à une carte SIM insérée à l’intérieur de sa centrale, un système alarme GSM représente un coût à peine plus élevé  qu’une alarme RTC mais, il offre en échange, une plus grande souplesse d’utilisation et une meilleure sécurité.

      • Centrale alarme RTC : elle permet  une gestion par appels téléphoniques (armement, désarmement, armement total ou partiel, usure de batterie, information si coupure de courant, …) et gère les appels en cas d’intrusion.
      • Centrale alarme GSM : elle permet, en cas d’intrusion et de coupure de courant, de gérer les appels  et les messages via la carte    GSM ; ce qui lui donne un léger avantage par rapport à la centrale RTC. Elle permet aussi d’équiper tous lieux qui ne sont pas équipés de prise téléphonique (garage, hangar, camping-car...)

       

       

      Quelques mots pour résumer

       

      Qu’ils soient RTC ou GSM,  les systèmes d'alarmes sans fil sont des produits fiables et performants en toutes circonstances et permettent les fonctions de base :

      • Armement
      • Désarmement
      • Contrôle à distance

      Mais aussi  des fonctions avancées :

      • Bouton panique-urgence-SOS
      • Déclenchement de la sirène en cas de tentative de brouillage
      • Système de « Broadcasting » (différentes combinaisons sur chaque détecteur)
      • Journal de bord, une écoute à distance

      Les systèmes d’alarmes sans fil vous offrent, par ailleurs, la possibilité de compléter votre installation et d’optimiser ainsi votre sécurité.

     

     

  • Conseil pour Installer son alarme

    Conseils pour bien installer son alarme : L'installation d'une alarme de maison sans fil est extrêmement facile, même pour le plus novice d’entre nous. 

  • Faq

     

  • Mode d emploi de la sirène extérieure

    sirène extérieure

     

     

     

    La sirène extérieure doit être à coté de la centrale.

    Reconnaissance de la sirène extérieure avec la centrale :

    • Mettre sous tension la centrale avec l'adaptateur secteur fourni (voyant power allumé)
    • Basculez l'interrupteur de la sirène sur ON/OFF (1) sur ON
    • Maintenir la lame anti arrachement vers le bas pour éviter le déclenchement de la sirène
    • Connectez la sirène extérieure au secteur avec son adaptateur fourni (1 bip retentira)
    • Appuyez sur le bouton de synchronisation (2) jusqu' à obtenir 1 bip
    • Appuyez sur le bouton panique du clavier de votre centrale ou de la télécommande : La sirène extérieure bipera 1 fois
    • Désarmez la centrale  avec une télécommande, 2 bips retentiront
    • Appuyez sur le bouton noir (2) de la sirène extérieure jusqu'à l'obtention d'1 bip
    • La reconnaissance est terminée
  • Presse

    France Inter, service publique : reportage sur la jalousie: alt

    France 5, c Dans l'air : reportage suite à l'affaire DSK c dans l'air

    alt Télessonne : reportage sur le canon à brouillard

    Merci à Claire Colombel alt Télessonne : reportage sur le matériel espion

    Merci à Claire Colombel TF1, Journal de 13h : reportage sur la vidéo surveillance: alt

    Merci à Patrick Ninine alt

    Si l'espionnite a déjà touché nos voisins britanniques, elle déferle aujourd'hui sur la France. "D'ici à un an, j'aurai plus que doublé mon chiffre d'affaires", estime Nicolas Jodin, gérant de Sécurité Good Deal. Ce spécialiste de la protection personnelle me présente sa nouvelle gamme "007", regroupant stylos (25 euros), montres (39 euros) ou badges (59 euros), avec caméra et micro intégrés. "Très prisés de la gent féminine", ces objets à faire pâlir d'envie James Bond se vendent "comme des petits pains", indique-t-il. Et ils sont tout à fait légaux, même si la loi n'autorise de tels dispositifs que "pour un usage personnel et privé ou consenti". Ajoutons aussi, dans mon panier, deux jouets trouvés sur eBay: un traceur GPS (33 euros), qui, placé sous sa voiture, facilitera mes filatures et un keylogger (63 euros). Traduisez: enregistreur de frappes. Ce gadget digne de Mission : Impossible sauvegardera toutes les touches tapées sur le clavier de son ordinateur, mémorisant ainsi ses recherches, ses mails et ses mots de passe. Avec un tel attirail, pas de doute : je vais la coincer. A moins qu'elle n'ait téléchargé le programme anti-GSM Espion, ou qu'elle se soit équipée en détecteurs de caméras, vendus par les mêmes spécialistes. J'interroge Google: existe-t-il des détecteurs de détecteurs de caméras? Non? Des logiciels pour contrer le contre-espionnage? Non plus? Fichu progrès technique. Merci à Sylvain Morvan alt

    Merci à Amel Brahmi

     


     

    alt

    Le Stylo Caméra :

    Comment ça marche ? Ce stylo bille enregistre une dizaine d'heures de vidéo ( avec le son) ou stocke des photos. Reste ensuite à transférer ces données sur un PC/Mac via un port USB.

    Conseil malin: Oubliez ce stylo dans un endroit stratégique et aucun secret ne vous échappera.

    Stylo espion 8go sur www.securitegooddeal.com

     


     

    alt

     

     


     

    Communiqué de presse

     

    SECURITE GOOD DEAL étend sa Garantie à deux ans !

     

    Evry le 19 septembre 2011

     

    SECURITE GOOD DEAL, leader de la vente d’ alarmes sans fil, caméras espion et de systèmes de vidéosurveillance sur Internet à petit prix depuis 2003, annonce sa décision d’allonger la Garantie légale de ses produits à deux ans, soit un an de plus qu’auparavant.

    A travers cette extension, SECURITE GOOD DEAL souhaite réaffirmer son engagement en termes de service et de suivi vis-à-vis de ses clients. C’est en proposant un matériel de sécurité toujours plus fiable, et en constatant un faible retour des produits en Service Après Vente que SECURITE GOOD DEAL a pu réévaluer la validité de sa garantie. Elle s’applique désormais à tous les produits de la boutique, à l’exception des produits espions.

    Pour consulter la Garantie SECURITE GOOD DEAL dans sa totalité, rendez-vous à la page « Conditions Générales de Vente » sur http://www.securiteGOODdeal.com 

     


     

    emballage écologique, alarme sans fil, caméra espion

     

    SECURITE GOOD DEAL change d'emballage !

     

    Evry le 7 juin 2011

     

    SECURITE GOOD DEAL, leader de la vente de matériel de sécurité sur Internet à petit prix depuis 2003, annonce sa décision de concilier emballage et impératifs environnementaux.

    Sensible de la réduction des déchets sur la planète, la boutique en ligne officialise l’utilisation d’emballage en matériaux recyclés pour l’ensemble de sa gamme de produit.  

    Cette démarche concrète témoigne de l’éco-responsabilité de la boutique en ligne et aura également des conséquences sur son empreinte écologique. Les déchets émis par les emballages SECURITE GOOD DEAL vont naturellement se voir réduits.  

    Grâce à une composition exclusive de papier recyclé, les emballages répondront aux normes environnementales visant à réduire la quantité de déchets non-recyclés. Il est important de retenir que la production de carton recyclé permettra l’économie des ressources planétaires. En effet la production d’ 1 tonne de papier carton recyclé permet de diminuer les rejets de CO2, d’économiser 1,41 tonne de bois, 48,20 m3 d’eau (consommation moyenne domestique = 55m3/an/hab) et 10,25 MWh d’énergie (consommation moyenne domestique = 10,3 MWh/an/hab).

    Cette décision devrait prendre rapidement effet courant 2011 sur http://www.securiteGOODdeal.com

     


     

    Contact Presse

     

    E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Téléphone : 0160789430

     

  • Sécurité de vos paiements

    {jcomments off}HSBCPayPalpaybox1euro.com

    Paiement crypté et sécurisé avec la banque HSBC, Paypal, Paybox et 1euro.com

     

    Nous vendons de la sécurité mais l'assurons aussi...

     

    Nous utilisons la solution de commerce électronique Paybox (via la banque HSBC), Paypal (groupe Ebay) et 1euro.com (banque de crédit Cofidis).

    Vous êtes ainsi assuré à 100% de la protection de vos transactions.

    Les technologies mises en oeuvre garantissent les renseignements bancaires fournis lors du paiement de votre commande et qui seront transmis en mode crypté afin d'éviter tout risque de piratage.

     

    Le dispositif 3D Secure

    Qu'est ce que 3D Secure ?

     

    3D Secure est un programme créé par les émetteurs internationaux Visa (Verified By Visa) et Mastercard (Mastercard Secure Code) afin de renforcer la sécurité des paiements en ligne.

    Ce programme repose sur la mise en place d'un contrôle supplémentaire lors d’un achat en ligne : en complément des données bancaires, l’acheteur validera son paiement en saisissant une donnée secrète que lui aura fournit sa banque.

    Depuis le 1er octobre 2008, le programme 3D Secure est disponible pour les transactions françaises, donc, s'applique aux porteurs français, détenteurs d’une carte «CB » ou « agréée CB », qui effectuent des achats sur un site marchand français.

    3D Secure est une garantie de paiement et de sécurité visant à réduire le risque d'impayé émis pour contestation du porteur.

    Si vous désirez en savoir plus sur ce procédé de cryptage, vous pouvez consulter la page de Wikipédia présentant le protocole 3DSecure.

     

    Concrètement comment fonctionne 3D Secure ?

    En plus de vos numéros de carte habituel, une étape supplémentaire vous imposera de renseigner une autre information unique et non réutilisable. Cela peut être une question secrète, un code, un chiffre crypté... Cela dépend de votre banque.

    Concrètement, vous recevrez un code unique par SMS sur le téléphone portable que vous avez renseigné le jours de l'ouverture de votre compte bancaire.

    Ce code est à saisir lors du paiement. Le processus est ultra simple mais terriblement sécurisant.

    Voici un aperçu de chez HSBC :

    Visiter le site HSBC.fr

    Visiter le site Paybox.com

     

    IMPORTANT : A aucun moment, un salarié de l'entreprise n'aura eu accès à vos informations bancaire, de ce fait nous ne pourrons modifier une commande passée (l'unique opération possible de notre part est l'annulation de votre commande).

    Sécurité totale de bout en bout...

    • Votre numéro de carte est crypté avant d'être envoyé de manière sécurisée au serveur de paiement.
    • Une demande d'autorisation systématique est effectuée lors du paiement, avec blocage immédiat de la transaction émanant de toute carte inexistante, perdue ou volée, signalée par le porteur à sa banque.
    • Les informations relatives à votre paiement ne sont pas stockées et ne transitent que de votre banque à la notre.  
    • Le cryptage des données ne nécessite pas de télécharger ou activer un logiciel supplémentaire.

     

     

    Paypal

    Le dispositif Paypal

    Qu'est ce que Paypal ?

     

    PayPal, leader incontesté en matière de paiement en ligne, permet aux acheteurs et aux vendeurs d'envoyer et de recevoir des paiements en ligne.

    PayPal compte plus de 100 millions de comptes dans 190 pays et régions du monde. Il est accepté par les sites marchands partout et notamment sur eBay.

    Est-ce un service sécurisé ?

    PayPal contribue à protéger les informations concernant votre carte bancaire grâce aux meilleurs systèmes présents sur le marché pour la sécurité et la prévention contre la fraude. Lorsque vous utilisez PayPal, vos informations financières ne sont jamais communiquées au site marchand.

    Il est important de noter qu'il n'est pas indispensable de posséder un compte Paypal pour effectuer un paiement.

     

    Voici un aperçu d'un paiement paypal :

    Visiter le site paypal.com

    Des millions de clients  utilisent 3D Secure et Paypal chaque jour.

     

     

    1euro.com

    Le dispositif 1euro.com

    Qu'est ce qu'1euro.com' ?

     

    Avec 1euro.com, achetez maintenant, payez plus tard !

    étape1 étape2 étape3
    Sélectionnez 1euro.com sur la page de choix du mode de paiement et choisissez la formule de paiement qui vous convient Demandez votre offre de credit renouvelable 1euro.com Validez-votre contrat et securitegooddeal.com vous envoie une confirmation de commande par mail dès confirmation d'accepation de votre dossier

     

     

    Paiement en petites mensualités : 

    Par exemple, pour une utilisation unique de 500 € au TAEG révisable de 20,21% et au taux débiteur révisable de 18,42 % vous remboursez, hors assurance facultative, 29 mensualités de 21,25€, et une dernière ajustée de 7,90€ soit une durée de remboursement de 30 mois. Le montant du total dû est de 624,15€. Le coût de l’assurance facultative est de 0.65 % du total dû soit 3,30 € le premier mois et il est compris dans la mensualité.

     

     

    Paiement en plusieurs fois :

    • 3X dès 60€ d'achat :
      Par exemple, pour un achat de 100€, vous remboursez 2 mensualités de 34.19€ et une dernière ajustée de 33.51€. TAEG fixe : 16.49%. Montant total dû : 101.89€.
    • 5X dès 75€ d'achat :
      Par exemple pour un achat de 100€, vous remboursez 4 mensualités de 20.77€ et une dernière ajustée de 20.1€. TAEG fixe : 16.49%. Montant total dû : 103.18€.
    • 10x dès 150€ d'achat :
      Par exemple pour un achat de 200€, vous remboursez 9 mensualités de 21.43€ et une dernière ajustée de 20.03€. TAEG fixe : 16.49%. Montant total dû : 212.9€.
    • 20x dès 300€ d'achat :
      Par exemple pour un achat de 400€, vous remboursez 19 mensualités de 22.79€ et une dernière ajustée de 19.69€. TAEG fixe : 16.49%. Montant total dû : 452.7€.

     

     

    Paiement Comptant :

    Votre compte 1euro.com vous permet également de régler vos achats comptant.

    L'organisme 1euro.com est une société du groupe de crédit COFIDIS.

    Visiter le site 1euro.com

    Calculer son crédit avec la calculette d'1euro.com

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

    SecuriteGOODdeal.com est un site déclaré à la CNIL N° 14962 v0. En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 (”informatique et libertés”), vous disposez d'un droit d'accès aux informations qui vous concernent et vous pouvez les faire modifier. Si vous souhaitez faire modifier ou supprimer certaines des données qui vous concernent, veuillez nous adresser un mail en ce sens, à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par courrier à Securite Good deal / Egregore 2– 10A boulevard Louise Michel - 91000 Evry

     

     

    Paiement via mandat administratif ? C'est possible !

     

     

  • Victime d'un cambriolage

    Que faire en cas de cambriolage ? Malheureusement votre habitation a été cambriolée ? Même si cela représente une intrusion et qu'il est difficile de garder son sang froid, il vous faut faire certaines choses dans l'ordre.

    que faire en cas de cambriolage

 

SERVICE CLIENT GRATUIT

01 60 78 94 30
 

TESTES ET APPROUVES

Tous les produits sont testés par des spécialistes
 

FRAIS DE PORT OFFERT

Dès 99€ d'achat en France métropolitaine en MondialRelay
 

OPTION POSE A DOMICILE

En Ile de France
 

PAIEMENT SECURISE

Sécurité totale, et paiement en plusieurs fois !